Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Ma passion pour le chant : de ma salle de bain à la scène ; quand j’ai enfin sauté le pas


Publié le 7 décembre 2019 par Mme Grognote

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé chanter. Dans ma chambre avec mon faux micro, dans ma salle de bain devant le miroir, à capela ou sur la bande son de mes chansons préférées.

Crédit photo (creative commons) : Klimkin

Ce goût pour le chant je le tiens de mon papa, bon danseur et bon chanteur.

A la différence que lui osait se produire devant un public, faire le show, prendre le micro et pousser la chansonnette, dans les bals, les fêtes de famille, les mariages ou anniversaire. Il a même été élu « Mister Chant » du camping un été où nous étions en vacances ! Je te laisse imaginer ma fierté !

Si la maladie ne nous l’avait pas enlevé, avec les années, j’aurais pu être assez grande (mature ?) pour oser dépasser ma timidité et sauter le pas, chanter (et même danser) avec lui.

J’ai grandi et continué à chanter, juste pour moi. Puis avec l’essor des réseaux sociaux, j’ai partagé quelques morceaux (en mode karaoké) enregistrés avec mon téléphone, juste le son, pas d’image (histoire de ne pas trop m’afficher). Juste quelques reprises de chansons que j’aime, sans prétention. Les retours ont été positifs, surpris (« mais tu nous avais caché ce talent ! »). Je prenais les compliments avec une certaine fierté et surtout de la gratitude mélangée à de la mélancolie…

Mais jamais je n’ai eu l’idée de prendre des cours de chants ; me perfectionner, apprendre à respirer correctement, découvrir toute l’étendue de ma tessiture et surtout chanter devant un public, un vrai, en chair et en os !

Puis j’ai rencontré G, devenue une amie. Elle était depuis quelques années élève dans une école de musique de notre département. Le prof y donne des cours individuels et collectifs, à des jeunes et des moins jeunes, propose des ateliers et des spectacles. C’est ouvert à tous, quel que soit son niveau ou ses envies.

G a écouté mes interprétations partagées sur les réseaux, elle m’a dit que j’avais carrément ma place dans le groupe, avec les autres élèves de l’école de chant. Alors l’idée a commencé à germer dans ma tête… je n’y avais jamais songé avant, mais pourquoi pas, je pourrais à la fois me faire plaisir et dépasser ma timidité, en plus d’avoir des conseils et avis d’un prof !

Crédit photo (creative commons) : Blessonkunjumon

Alors je me suis lancée. J’ai commencé par des cours individuels, juste avec le prof, le temps d’être un peu à l’aise. Après m’avoir écouté, testé, pour cerner ma voix et mes capacités, il a conclu : pas de problème de rythmique ni de justesse et une tessiture qui pourrait aisément s’étendre. Un super travail à mener et ça irait vite !

Waouh, si un professionnel le dit c’est que vraiment alors, j’ai un peu de talent ! Je n’étais pas peu fière, quoique un peu surprise, agréablement. Ce n’est pas pareil quand tes proches te disent que tu chantes bien et quand c’est un prof, neutre et impartial !

Après quelques cours individuels, le prof me proposait d’intégrer le spectacle de fin d’année en interprétant un titre de mon choix ! Là, ça allait un peu trop vite pour moi ! Sur scène ? Déjà ? Non, je ne voulais pas brûler les étapes et risquer de me mettre en échec.

Pour le spectacle, je me suis donc installée dans le public, pour voir. C’était chouette. Je me suis imaginée sur la scène… C’était effrayant et excitant à la fois.

A la rentrée suivante, j’ai rejoins les cours collectifs. J’ai été très bien accueillie par le groupe. Les cours étaient supers, dans la bonne humeur et la bienveillance.

Chacun avait son univers à soi, ses facilités et ses difficultés et c’était chouette de pouvoir se comparer tout en se soutenant.

On a préparé le show de fin d’année, chacun un titre perso et puis des titres en duo, trio ou le groupe entier.

Et le jour J est arrivé ! J’étais excitée comme une puce et en stress total ! C’était une petite salle, le public allait s’installer à quelques mètres devant nous.

Mon mari, ma maman, mes amies les plus proches étaient là.

J’allais chanter devant eux et devant des dizaines d’inconnus, me mettre à nu, leur livrer ma voix, mes émotions. Ce que je n’avais jamais fait ! Et si j’oublie les paroles, si ma voix tremble, si je perds mes moyens ?!!! Paniiiiique à bord !!!

L’ordre de passage de chacun était défini d’avance. J’étais en 3ème position, j’ai commencé par mon titre solo (direct dans le bain ; seule devant le public). Puis par mon duo, et enfin les 2 titres de groupe.

J’ai eu les mains qui tremblent mais je n’ai pas lâché le micro ! J’ai eu la trouille mais j’ai osé regardé les gens du public dans les yeux ! J’ai fait une toute petite-mini erreur de mot sur un couplet (chanson en anglais, donc ça passe !!!) mais je n’ai pas perdu le fil de ma chanson !

Pour le duo et la chanson de groupe, je me suis amusée, j’ai capté le regard du public, j’ai juste… apprécié le moment !

Et ce fut le clap de fin, les applaudissements et les félicitations du prof pour nous tous. Quoi ? C’est déjà fini ? Tout ce stress, cette préparation pour un événement qui passe à une vitesse déconcertante ! J’aurais voulu recommencer (on rembobine et on recommence ?!).

Mais je l’ai fait, je suis fière de moi, j’ai chanté devant un public…

Et toi, as-tu une passion que tu n’oses dévoiler en public ? Au contraire, est-tu un(e) habitué(e) de la scène et du spectacle ?


Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Sarah

Bravo pour avoir sauté le pas ! J’avais entendu ta reprise et j’avais été impressionné ; ) pour moi ce serait tout l’inverse il me faudrait des cours pour ne serait ce qu’avoir les bases. Je chante faux, j’ai pas le rythme, une vraie cata ambulante qui fait bien rire le peu de gens qui m’a entendu poussé la chansonnette !

le 07/12/2019 à 08h17 |

Mme Grognote

Merci Sarah !
Nous avons chacun nos points forts et nos points faibles ^^

le 08/12/2019 à 16h04 |

Maud (voir son site)

Bravo pour avoir sauté le pas !
Je chante aussi et je sais que c’est difficile d’oser se produire en public. Je l’ai fait quelques fois, souvent hyper stressée mais à chaque fois j’aurais voulu que ça dure plus longtemps ! Pourtant je le fais peu alors à chaque fois j’ai l’impression de recommencer à 0…
Depuis la naissance de ma fille (aujourd’hui 4 ans), j’avais mis de côté cette passion mais aujourd’hui j’ai décidé de m’y remettre sérieusement, d’oser m’amuser et aller plus loin que les fois précédentes : intégrer un groupe pour de bon 🤞 🙂

le 11/12/2019 à 08h18 |

Mme Grognote

Bravo à toi aussi 😉

le 01/06/2020 à 16h12 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.