Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mes WC « presque » zéro déchet


Publié le 6 avril 2020 par Madame Ecologeek

Avec le COVID-19, tu as sûrement entendu parler de la ruée vers le papier WC dans les magasins. Pour ma part, j’en ai profité pour adopter les lingettes « pipi » lavables.

Notre démarche au fil des années

Chez nous, nous utilisons du papier WC avec écolabel et, pendant des années, c’était le seul geste zéro déchet que nous avions mis en place dans cette pièce. Plus tard, nous avons relié la chasse à un récupérateur d’eau de pluie afin de ne pas utiliser de l’eau potable dans les WC.

En revanche, nous n’avions pas anticipé l’usage d’une douchette hygiénique et, maintenant, son installation représenterait des travaux que nous n’avons pas le courage de faire notamment à cause du carrelage mural qu’il faudrait percer. Nous n’avons pas non plus passer le cap des toilettes sèches car la logistique de la sciure nous semblait trop compliquée…

Nous n’utilisons pas de produit d’entretien à part de l’huile de coude et un mélange 50-50 d’eau et vinaigre mais si tu veux voici de très bonnes recettes zéro déchet ! Enfin, nous n’avons pas de poubelle dans cette pièce puisque j’utilise des protections menstruelles réutilisables qui ne génèrent pas de déchet.

Passer aux « lingettes pipi » lavables représente un nouveau pas zéro déchet pour moi bien qu’elles ne permettent que de réduire la quantité de papier WC utiliser quotidiennement et non pas de s’en passer totalement (en cas de selles et de règles, par exemple, le jetable reste plus simple et hygiénique à mes yeux tout comme en cas d’infection urinaire ou de mycose). De plus, pour les invité(e)s, je ne supprimerai pas totalement le papier WC de toute façon.

Mon usage des « lingettes pipi » lavables

Je suis la seule femme à la maison et la seule à utiliser les « lingettes pipi ». J’en ai confectionné une centaine (pour l’instant) à partir des chutes de coton que je récupère au fil de mes autres travaux de couture. L’intérêt du coton, en plus d’être doux pour la peau comme un sous-vêtement et de supporter les hautes températures si besoin de désinfecter, c’est qu’il est compostable puisqu’il s’agit d’une fibre naturelle. Donc tous les petits morceaux de tissu lors de la couture des lingettes ne finissent pas dans la poubelle non plus !

Pour ma part, je pratique l’écofrugalité donc j’évite d’acheter du tissu si je peux : les copains/ copines qui se débarrassent de linge de maison et de vêtements usés ou inutilisés savent que je me ferais un plaisir de donner une seconde vie à ce bazar plutôt que de participer à la production d’article neuf. L’inconvénient c’est, comme tu le vois sur la photo ci-après, que mes lingettes ne sont pas ni identiques (au niveau de la forme et des dimensions) et ni en harmonies avec ma déco (couleurs et motifs aléatoires). Il s’agit de détails qui m’indiffèrent mais je conçois tout à fait que ça ait de l’importance pour d’autre.

Crédit : photo personnelle

Je ne vais donc pas partager un tutoriel pour coudre tes propres « lingettes pipi » puisque j’ai fait les miennes à l’instinct. Je peux juste te dire qu’au final les miennes mesurent, en moyenne, 8cm X 13cm une fois cousues endroit contre endroit puis retournées : c’est-à-dire au minimum la longueur et largueur de mes doigts… Avoir deux épaisseurs de tissu permet d’éviter de se mettre de l’urine plein les mains même si ça ne dispense pas de se les laver quoiqu’il en soit.

Notre lavabo héberge déjà le rouleau de papier WC car nous n’avons pas installé de dévidoir alors j’ai placé les lingettes propres au même endroit. Et, sous le lavabo, j’ai placé une boîte en plastique de récup’ dans laquelle je dépose les lingettes souillées. Aucune odeur particulière à déclarer dans les WC car je vide la boîte tous les soirs dans une bassine de ma buanderie qui contient de l’eau savonneuse afin de limiter la prolifération des bactéries mais je ne suis pas du tout experte en la matière, je t’avoue. Quand j’ai assez de linges sales pouvant supporter un lavage désinfectant (à 40° minimum avec un mélange de 2 c.s. de percarbonate et de 2 c.s de bicarbonate en plus de la dose de lessive maison), je fais tourner une machine en y ajoutant les lingettes. Il y a donc un minimum d’organisation à avoir pour l’entretien rien d’insurmontable pour nous jusqu’à maintenant…

Et toi, tu as déjà tenté l’aventure des « lingettes pipi » ? Tu as des conseils, des mises en garde, des questions ou des remarques à partager ?

Commentaires

5   Commentaires Laisser un commentaire ?

Elodie

Ne t’inquiète pas trop pour les bactéries l’urine est stérile sauf en cas d’infection urinaire bien sûr donc même si tu les laisses longtemps avant de les laver ce n’est pas dérangeants c’est juste l’odeur d amnioaque qui parfois est forte…on n’en utilise pas pour nous mais j’en utilisais pour mon fils et je les lavais avec mon linge classique après rinçage à l’eau ( que celles souillées a l’urine pas celles pleine de crotte. Idem avec mes SHL je les rince et hop machine classique)

le 06/04/2020 à 13h00 | Répondre

merle

J’utilise des lingettes pour les toilettes avec ma fille, sauf en cas de selle trop importante. La logistique chez nous est très simple après l’usage la lingette va directement dans la lessive, et avant de faire tourner la machine je fais un rinçage des lingettes puis j’ajoute le reste du linge. J’ai constaté une réelle diminution de l’utilisation du papier puisqu’il n’y a quasi plus que mon mari qui les utilise !

le 06/04/2020 à 20h09 | Répondre

Cc64

Idem. Chez nous c’est adopté par tous pour les petites commissions. Mis tous les soirs dans la machine à laver ou dès qu’une lessive part (4 dont un bébé à couches lavables, c’est régulièrement donc). J’ai investi dans un peu de tissu flanelle (doux et épais), pour une grosse soixantaine de pièces. L’un des tissu est foncé comme ça pas de soucis pendant les règles, ça ne se voit pas. Format retenu environ 12×15 cm. En gros, pliés en deux ils rentrent dans une boîte à sucre. Bonne initiative à relayer !

le 07/04/2020 à 00h40 | Répondre

Madame Ecologeek

wahoooo ! merci les filles pour vos messages et vos conseils !

le 07/04/2020 à 23h42 | Répondre

Framboiz

J’utilise des lingettes pipi depuis quelques temps à la maison et je suis convaincue par le système. Pour la réalisation des lingettes, je suis allée vers la récup et le plus simple : j’ai testé avec un vieux sweat que j’ai simplement découpé : tissu épais,pas besoin de doublure, qui ne s’effiloche pas , pas besoin de couture. En plus de couleur foncée , utilisable en période de règles . Elles sont déposées après utilisation dans un bac au pied des WC, pas de problème d’odeur. Lavage avec le blanc à 60 degrés. Cela ne permet pas de supprimer totalement le papier WC mais quand même d’en diminuer la consommation. C’est toujours ça de gagner écologiquement mais aussi économiquement.

le 08/04/2020 à 00h58 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?