Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Le Festival de la BD d’Angoulême


Publié le 4 janvier 2016 par Madame Licorne

Je ne suis pas une très grande fan de BD. J’aime les Boule et Bill, les Tintin, les Gaston et les Yoko Tsuno, voilà à peu près à quoi se restreignait mon univers à la base… J’avoue, c’est très peu… Mais je préfère les romans : les BD se lisent trop vite pour moi…

Par contre, mon mari est un grand fan de BD. Du coup, il y a quatre ans, je lui ai offert un weekend à Angoulême, dans le cadre du Festival International de la Bande-Dessinée (FIBD), que je connaissais de nom et de réputation uniquement ! Depuis cette première expérience, nous y retournons tous les ans et sur toute la durée du festival ! Nous sommes fans. Et moi, j’ai appris à aimer d’autres styles de BD.

dessins bd

Crédits photo (creative commons) : VFS Digital Design

Une ville qui vit pour la BD

La ville est métamorphosée pour cet événement et vit au rythme du festival pendant quatre jours. C’est assez surprenant ! On trouve de nombreuses expositions dans tous les hauts lieux de la ville. Les librairies, les magasins, les restaurants, tout est aux couleurs du festival !

De grands chapiteaux sont installés dans la ville par thématique. On y trouve des éditeurs de toutes tailles et de différents pays, qui présentent leurs nouveautés et leur métier. On y fait de très jolies trouvailles !

Les transports en commun sont également améliorés pour l’occasion, avec des navettes gratuites. Les rues sont très animées et on croise énormément de monde.

Foule

Crédits photo : Photo personnelle

Pour loger les visiteurs, les habitants ouvrent leur maison et proposent des chambres uniquement pour le festival. C’est d’ailleurs comme ça que nous nous logeons, et d’une année à l’autre, nous dormons au même endroit !

Des expositions

Il y a des expositions un peu partout dans la ville, sur des thématiques diverses et variées, qui changent chaque année. En général, ce sont des expositions de très bonne qualité.

Par exemple, j’ai pu voir des expo sur Calvin et Hobbes, Mafalda, Tardi, Astérix, Les Légendaires, Les Carnets de Cerise, Jiro Taniguchi… J’ai beaucoup aimé une expo sur la mémoire douloureuse des « femmes de réconfort » en Corée, « Fleurs qui ne se fanent pas », vraiment très belle et touchante… Et depuis le temps, j’en ai vu beaucoup d’autres, que j’ai oubliées !

Il y en a vraiment pour tous les goûts, c’est assez fantastique.

Expo J.Kirby

Crédits photo : Photo personnelle

expo Malfada

Crédits photo : Photo personnelle

Des animations

Il y a beaucoup d’animations pendant toute la durée du festival ! On trouve des conférences, des rencontres avec des auteurs, des films et des avant-première, des concerts, des matchs d’impro… Mais ce que je préfère, ce sont les concerts de dessins !

Le concert de dessins est un incontournable du festival, et c’est vraiment un moment magique, que j’aime beaucoup ! Plusieurs auteurs nous racontent une histoire, et dessinent en direct, parfois jusqu’à six mains en même temps ! Tout en étant accompagnés d’un groupe de musique. C’est vraiment époustouflant de les voir travailler ensemble, et c’est toujours très drôle et bien raconté !

Des dédicaces

Eh oui, je ne peux pas parler d’Angoulême sans parler des dédicaces. Si certains sont présents uniquement pour ça, nous, nous essayons de faire de tout. Donc forcément, on passe aussi du temps à chercher des dédicaces ! C’est vraiment l’occasion de rencontrer tous types d’auteurs, des plus grands aux plus petits, et c’est toujours intéressant de discuter avec eux et de voir comment ils travaillent !

J’avoue que j’aime beaucoup les voir faire : partir d’une page blanche et dessiner… c’est assez bluffant ! N’y connaissant pas grand-chose, je fais souvent la queue pour mon homme, ce qui me permet de découvrir pas mal d’auteurs et, finalement, de découvrir leurs BD…

Dédicace - Gimenez

Crédits photo : Photo personnelle

De jolies rencontres

Tous les ans, on a la chance de discuter avec des auteurs, de prendre des apéros avec certains de ces auteurs, de rencontrer d’autres fans de BD, qui depuis sont devenus de vrais amis. Bref, ce sont vraiment quatre jours hors du temps que nous passons là-bas chaque année. Fatigants, mais qui permettent d’oublier le quotidien !

C’est à vivre au moins une fois, et plus pour les fans ! Je pense que d’autres pourraient t’en parler beaucoup plus et beaucoup mieux que moi, mais en tant que novice du monde de la BD, voilà mon ressenti par rapport à ce bel événement !

Le festival a lieu du jeudi au dimanche le dernier weekend de janvier. Tu trouveras toutes les infos utiles sur son site.

Et toi ? Tu aimes la bande-dessinée ? Tu es déjà allée au festival d’Angoulême ? Y a-t-il un autre festival auquel tu vas chaque année ? Viens nous dire !

Toi aussi, tu veux partager une idée de sortie ? C’est par ici !

Commentaires

18   Commentaires Laisser un commentaire ?

Nilith lutine

Je ne suis jamais allée au festival d’Angoulême, pourtant j’aime beaucoup les bandes dessinées. Même si, globalement, je suis plutôt orientée « BD jeunesse », ça n’empêche pas que j’aime vraiment ce mode d’expression ! 🙂
J’aimerais beaucoup découvrir ce festival dont je ne connais pas grand-chose (merci pour ton article qui m’en donne un petit aperçu du coup !)… Ça serait un brin frustrant avec un micro-budget, ça doit donner envie d’acheter plein de nouvelles découvertes ! 😮

le 04/01/2016 à 09h49 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

C’est vrai que ça donne envie d’acheter… On repart tous les ans avec de nouvelles découvertes, mais on part aussi avec un budget à ne pas dépasser…
L’avantage c’est que tu n’es pas forcément toujours obligé d’acheter pour les dédicaces donc du coup tu peux venir avec tes bds et acheter des nouvelles pour découvrir et ça j’aime beaucoup !

le 04/01/2016 à 10h32 | Répondre

Nilith lutine

Sinon pour découvrir des BDs très confidentielles, j’aime beaucoup fouiner sur Ulule, un site de crowfunding. Il y a du bon et du moins bon, de l’extraordinaire et du très mauvais. 😀 Ce sont essentiellement des BDs amateures, mais certaines ont un niveau intéressant. (Malheureusement certains auteur sont bons techniquement mais sont vraiment des billes en communication et techniques de crowfunding, du coup leur projet n’est parfois pas financé !)
Mais c’est peut-être encore plus frustrant, car souvent ce sont des tirages uniques… Donc si tu es en période de serrage de ceinture, c’est cuit. :'( (Il y en a quelques unes comme ça, que j’aurais vraiment aimer découvrir. Snif ! Enfin il y aura toujours d’autres beaux trucs, mais voilà… 🙁 )

le 04/01/2016 à 10h54 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

je connais pas du tout comme site, je vais aller voir ça !!! merci. Oui je sais ce que c’est les tirages unique ou en nombre limité ça fait mal au porte monnaie…

le 04/01/2016 à 11h47 | Répondre

Nilith lutine

Ce n’est pas spécialement cher en l’occurrence. 😉 (Enfin, ça dépend des projets et ça dépend de ce qu’on appelle cher !)
Ce n’est pas un site spécial BD et il y a des tonnes d’autres sites de crowfunding, mais j’aime beaucoup celui-ci. 🙂

le 04/01/2016 à 11h56 | Répondre

audrey

Etant originaire d’Angoulême, je peut te dire que c’est bien une des rares fois où il s’y passe quelque chose, c’est plutôt mort comme ville, depuis quelques temps beaucoup de magasins ferment ect…
Tu y es allé il y a longtemps au festival de la BD? Car dans mon souvenir c’est loin d’être aussi fun…notamment tout y est horriblement cher et c’est l’occasion pour tout le monde de faire grimper ses tarifs. Après pour des fan inconditionnels de BD pourquoi pas en effet!

le 04/01/2016 à 11h31 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

J’y vais tous les ans depuis 3 ans. Je ne trouve pas ça horriblement cher, notamment pour les BDs qui sont aux tarifs librairie. j’en profite souvent pour faire les soldes d’ailleurs car comme je ne suis pas une fan inconditionnelle, j’aime bien variés les plaisir !
Après je viens de Toulouse alors peut-être que les prix sont déjà plus élevés au quotidien que là bas et c’est peut être pour ça que ça ne me choque pas.

le 04/01/2016 à 11h46 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

désolée pour l’orthographe… j’aime bien varier les plaisirs c’est mieux…

le 04/01/2016 à 11h46 | Répondre

SwissGirl

Merci bcp pour cet article ! Nous allons au FIBD pour la première fois cette année et c’est vrai que nous ne savons pas trop à quoi nous attendre… On a vu qu’il y avait plusieurs endroits disséminés dans la ville et c’est vrai qu’on se flippait un peu de devoir courir partout… Quoi qu’il en soit il faudra sélectionner et pour ça on attend le programme définitif ! Après, on avait bien sûr pleiiiin de questions… Comment est-ce organisé ? Quelles sont les astuces à connaître ? Y a-t-il des ventes d’entrées sur place ou faut-il acheter nos tickets en prévente ? Peut-on apporter ses propres BD ? etc et ton texte répond déjà à pas mal de nos interrogations !!
Alors bon festival à vous 2 et qui sait, peut-être que sans le savoir on se croisera 😉

le 04/01/2016 à 14h39 | Répondre

Freesia

Native d’Angoulême, j’ai passé des années dans ce festival; je peux donc te répondre !
Il y a des caisses sur place (prévois d’y aller un peu en avance car le matin, il y a une longue queue); si tu peux prendre une prevente, ça peut servir de coupe fil (et c’est agréable !)

Apporte tes propres bds si tu veux, surtout si tu comptes te les faire dedicasser ! Veille cependant à ne pas trop te charger (sauf si tu loges sur Angoulême centre) car tu vas beaucoup marcher/piétiner. Tu vas trouver de bonnes affaires niveau bds et goodies un peu partout, dans les bulles (les chapiteaux) ou dans les rues.

le 05/01/2016 à 12h53 | Répondre

SwissGirl

Oooh, merci Freesia pour toutes ces infos !!

le 06/01/2016 à 09h44 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

je rajouterai aussi si tu as un bagage à roulette type bagage à main pour mettre les BDs c’est carrément plus pratique que le sac à dos qui te détruit les épaules !!!

le 06/01/2016 à 12h28 | Répondre

Nya (voir son site)

Ça a l’air fantastique ! J’ai toujours voulu y aller mais depuis Lyon, c’était un peu galère pour s’y rendre, et je n’ai pas concrétisé ce projet. L’ambiance que tu décris semble exaltante et donne vraimen envie 🙂

le 04/01/2016 à 16h05 | Répondre

Madame Nounours

Je ne suis pas très fan de ce festival même si je reconnais qu’il permet de connaître des auteurs qui sont parfois très connus ou populaires. Par contre je trouve dommage que certains types de BD comme les mangas sont snobés par le jury comme ce fut le cas avec les mangas qui pendant des années ont été boudés et pas trop mis en valeur alors que les ventes ont toujours été très bonnes pour ce type de produit dans notre pays depuis la fin des années 90. Il a fallu attendre le sacre d’Otomo l’an dernier pour que les moeurs évolues vis à vis du jury (le grand public ça fait un bail qu’il a reconnu ce type d’oeuvre).

le 04/01/2016 à 18h59 | Répondre

Freesia

Il me semble qu’il y a des bulles manga depuis plusieurs années; au moins 6 ans. Il y a 4 ou 5 ans, ils avaient même fait leur focus sur la bd coréenne et japonaise 🙂 super expo d’ailleurs !

le 05/01/2016 à 12h58 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

effectivement maintenant il y a une part de mangas qui est bien présente et des auteurs japonais et coréens qui font le déplacement, après moi j’y connais rien en manga donc ce ne sont pas espaces où je vais fréquemment, mais il y en a!

le 06/01/2016 à 12h29 | Répondre

Madame Nounours

Pour ce qui est de la place des mangas au sein du festival, je sais que des espaces y ont une place plus ou moins importante chaque année ainsi que pour les manwhas (bd coréenne )et bd chinoises. Le reproche que j’ai envers les organisateurs de ce festival c’est d’avoir pendant très longtemps et même encore aujourd’hui de ne pas nommer des mangakas pour le grand prix alors que tout le monde (presse, et lecteurs ) l’ont reconnu depuis maintenant une quinzaine d’années (avant c’était discret au niveau renommé ). D’ailleurs voir que les auteures femmes de BD subissent la même discrimination que les mangas prouve bien que le jury est à la ramasse.

le 08/01/2016 à 20h40 | Répondre

sarah

Je te rejoins d’autant plus vu le scandale de cet année sur la non-nomination de femmes … je vous invite à lire ce lien http://www.huffingtonpost.fr/joann-sfar/bd-angouleme_b_8920740.html?utm_hp_ref=france

le 06/01/2016 à 14h03 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?