Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mon voyage autour du monde – partie 12 : l’Inde


Publié le 14 janvier 2016 par MlleMora

Dernier pays de notre périple autour du monde, et pas des moindres ! Un sacré morceau où nous avons passé deux mois.

Deux mois à s’étonner, s’extasier, s’offusquer, à être dégoûtés, intrigués, passionnés, choqués… L’Inde ne laisse personne indifférent. « Incredible India » est son slogan. Et il correspond bien au pays, je trouve. On dit qu’on aime ou qu’on déteste l’Inde.

Inde

Je suis rarement aussi radicale, et maintenant que quelques années ont passé, j’ai plus de recul sur mon voyage là-bas. À l’époque, j’ai plutôt fait un rejet. Je n’ai pas réussi, contrairement à ce que j’avais fait en Chine, à aller au-delà de mes limites culturelles. Ce que je voyais et ressentais était trop fort.

Mais avec le recul, je suis très heureuse d’y être allée et d’avoir pu découvrir cette culture si particulière. Enfin, ces multiples cultures, car d’une région à l’autre, tout change. Le nord-ouest est musulman et traditionaliste. Le sud est hindouiste et laisse une place plus importante aux femmes…

Nous sommes allés au Taj Mahal, bien sûr, et il était largement à la hauteur de ce que nous pensions voir. Un chef d’oeuvre architectural, tout simplement.

Inde Taj Mahal

La partie nord-ouest, le Rajasthan, possède les plus beaux palais qu’il nous ait été donné de voir. Les maharadjas savaient ce qu’ils voulaient et ils ont eu de splendides bâtisses.

Inde

Au sud, dans le Tamil Nadu et le Kerala, les paysages de plages adoucissent l’Inde, et les comptoirs coloniaux donnent un certain charme aux villes.

Inde

Inde

Je ne serai pas objective sur l’Inde, car chacun y vit une expérience différente. Le pays est immense et, comme je l’ai dit, en fonction de la région où l’on se trouve, la culture change. Je vais donc te décrire l’Inde telle que nous l’avons ressentie à l’époque. Mes propos n’engagent que moi (et mon chéri, of course !).

Notre Inde est complètement dingue, et ça nous amuse beaucoup.

Inde

Notre Inde est bruyante, saturée de klaxons, de 6h à 22h, de bruits de moteur de moto, de gens qui crient pour parler, de sollicitations incessantes.

Inde

Notre Inde est odorante : elle sent le chaï (le thé indien aux épices) le matin, le butter naan bien chaud, la cuisine, les égouts à Delhi, la bouse de vache partout.

Inde

Notre Inde est impertinente : la terre battue remplace parfois les rues, on doit toujours regarder où l’on met les pieds, il y a parfois des trous béants dans les rues. Il faut éviter de se faire rentrer dedans par un passant, un rickshaw, une charrette, un scooter, un vélo, une vache, une chèvre, un chien, un chameau, un singe…

Inde

Notre Inde est dérangeante : on voit des gens, souvent âgés, qui dorment par terre à toute heure de la journée, des enfants sales, pleins de poussière, qui jouent dans les déchets. Les déchets, justement, sont omniprésents, à chaque recoin de rue. Pas de poubelles dans les hôtels : on comprend mieux pourquoi il y a autant de déchets dehors. Sans parler de ces toilettes immondes, où l’on s’accroupit à côté du voisin pour faire sa commission… J’hésite encore pour la palme des toilettes les plus horribles : Inde ou Chine ?

Inde

Notre Inde est sexiste : les femmes (même moi) doivent se couvrir « correctement » partout, elles sont marquées par le bindi rouge sur le front, qui indique qu’elles sont mariées, qu’elles sont la propriété d’un homme (surtout dans le nord : a priori, dans le sud, c’est plus pour faire joli).

J’entends déjà les protestations : « Mais non, il s’agit du troisième œil, c’est spirituel ! » etc. Peut-être, sans doute, mais ce n’est pas ce que j’ai vu au Rajasthan. Là-bas, les femmes sont absentes de toute activité commerciale (dans d’autres régions, elles parviennent à s’émanciper : j’espère que ça va contaminer tous les états). Et on peut voir un homme intimer sévèrement à sa femme, ses deux filles et sa mère l’ordre de le suivre. Ça, ça n’a rien de spirituel.

Ça m’a fait vraiment mal au fond de moi, de voir ces femmes traitées en inférieures, obligées de suivre des traditions ancestrales qui les confortent dans cette infériorité. J’espère que la voix des femmes indiennes qui se battent chaque jour pour leur reconnaissance finira par se faire entendre, et que cette situation changera bientôt.

Pour finir de te convaincre que la position de la femme est l’une des plus catastrophiques au monde, eh bien, il n’y a qu’à faire parler une triste réalité : il y a beaucoup plus d’hommes que de femmes. Comme en Chine. Parce qu’éduquer une fille, c’est « arroser le jardin de son voisin ». La dot est devenue illégale, mais elle est toujours pratiquée. Le divorce est lui légal, mais pas encore utilisé. Le sexe de l’enfant, déterminé par échographie, provoque régulièrement un avortement tardif s’il s’agit d’une fille.

Du coup, on est parfois mal à l’aise, dans notre Inde. Le regard pesant des hommes sur moi. Ces enfants qui mendient. Ces vieux qui meurent dans les rues… Un Indien nous a dit que ça allait beaucoup mieux, même s’il y avait encore beaucoup de chemin à parcourir. Il enviait nos routes où l’on peut rouler à 100 km/h.

On se sent misérables de négocier la course d’un rickshaw, alors que ça ne fait même pas 1€ pour nous. On se sent mal d’être là, avec notre richesse. Mais même en ayant de l’argent à dépenser, on ne peut pas avoir une chambre avec des draps propres, on n’a pas de l’eau chaude à coup sûr. L’argent n’achète pas tout : de l’argent, il en aurait fallu dès le départ, pour construire, urbaniser, enjoliver, irriguer, chauffer…

Inde

On se dit parfois qu’on n’a rien à faire ici. Qu’on fait plus de mal que de bien. On observe, on regarde. On écoute.

On voit ces touristes occidentaux, hommes ou femmes, qui s’habillent à l’indienne, se mettent le petit point rouge sur le front, imitant, singeant ces Indiens qu’ils estiment si spirituels, si « supérieurs » à nous par leur grandeur d’âme, leur calme, leur sérénité. Pourtant, avec son système de castes, l’Inde est l’un des pays les plus inégalitaires au monde. Terrible pour une démocratie.

Mais l’Inde est pleine de contradictions, nous l’avons constaté un peu plus chaque jour. C’est un pays à découvrir, en mettant de côté tout ce qu’on connaît et tout ce qu’on croit savoir.

Inde

Après l’Inde, nous sommes rentrés en France, heureux de retrouver notre doux pays de râleurs…

Toutes photos : Photos personnelles

Budget :

Je n’ai pas retrouvé notre budget pour l’Inde, mais ce n’est pas un pays très cher, à condition de négocier un peu à chaque fois !

Et toi ? Tu as déjà visité l’Inde ? Qu’en as-tu pensé ? As-tu aussi été choquée par les inégalités ? Viens nous raconter…

Toi aussi, tu veux partager un récit de voyage ? C’est par ici !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Charleston

Quel magnifique récit ! Dommage que tu aies terminé, cela me permettait de m’évader un peu durant quelques minutes. J’ai adoré suivre tes chroniques de voyages, vraiment. J’espère avoir un jour la chance de parcourir certaines de ces parties du globe, cela fait rêver !

Petite curiosité : comment vivez-vous votre retour à la réalité ? Est-ce que votre voyage a changé votre manière de voir/d’appréhender la vie, de retour chez vous ?

Belle continuation à vous 🙂

le 14/01/2016 à 10h30 | Répondre

MlleMora

Merci ça me fait plaisir ! J’étais contente de replonger dans mes souvenirs pour raconter ce voyage.
Le retour à la réalité n’a pas été trop dur car nous avons dû nous remettre dans le bain tout de suite. Pendant le voyage on avait le temps de réfléchir au sens de la vie etc. Et puis, le quotidien nous rattrape bien plus vite qu’on ne le penserait et finalement, aujourd’hui, le voyage me parait si loin…
Je ferai un article là dessus tiens !

le 14/01/2016 à 13h55 | Répondre

Mlle Moizelle

Oui, ça m’intéresse aussi! Vous avez réfléchis au « sens de la vie », quel impact sur votre quotidien? Et oui, merci pour ces voyages, et ton point de vue réfléchis, loin des « c’était beau et on a bien mangé »! ^^

le 15/01/2016 à 07h35 | Répondre

Claudia

J’y étais allée en 1980, ça a dû bien changer depuis. Modernisation sans grosse modifications sociales…
Je suis d’accord que c’est un pays qui ne laisse personne indifférent, moi j’avais adoré mais pas tout bien sûr, c’est un pays très dur c’est vrai. Je n’avais pas fait le même voyage que toi, je m’étais limitée à l’Inde du nord, sans le Rajahstan mais avec le Cachemire et le Ladakh (Inde musulmane et Inde boudhiste), arrivée et départ à Calcutta.
Je reçois régulièrement des étudiants indiens (formation professionnelle donc adultes, parfois assez agés) et pour eux aussi la France c’est un vrai choc culturel.

le 14/01/2016 à 10h54 | Répondre

MlleMora

Oui, ce qui est impressionnant c’est l’inertie qu’il peut y avoir pour qu’il y ait des avancées sociales. Je pense que si j’y retourne dans 20 ans, certes ce sera encore plus moderne, mais je ne suis pas certaine que les mœurs auront beaucoup changé.
J’imagine bien pour les Indiens le choc que cela peut etre de vivre en France !

le 14/01/2016 à 13h57 | Répondre

Globettroteuse

Merci pour cet article, je ne connais personne qui soit allé en Inde et me posant moi même beaucoup de questions sur la réalité de ce pays je suis contente d’avoir ton apperçu. Ca me conforte malheureusement dans ce que je pensais, même s’il y a de très belles choses à voir, je pense que la culture me dérangerais de trop a l’heure actuelle et qu’il y a trop de différence entre la vision qu’on nous montre dans les magazines de voyage et la réalité, du coup je tomberais de haut et je ne suis pas prête à ca 🙂 Est ce que tu vas nous raconter comment vous avez vécu votre retour en France? je suis curieuse de savoir comment on peut reprendre le travail et une routine après un tour du monde, j’imagine que ca ne doit pas être evident?

le 14/01/2016 à 11h08 | Répondre

MlleMora

Tu as raison de te poser la question avant d’envisager d’y aller. J’avais 2 amies qui m’en avaient beaucoup parlé avant que j’y ailler, mais elles font partie de celles qui sont tombées amoureuses de l’Inde et ne voyaient plus les choses qui m’ont dérangées. Je me suis souvent demandé si on avait été dans le même pays elles et moi !
Maintenant que tu me parles du retour, je ferai un article dessus pour expliquer tout ça !

le 14/01/2016 à 13h59 | Répondre

SwissGirl

MlleMora, je partage ton point de vue à 100%. L’Inde est vraiment un pays de contrastes et d’inégalités. Je n’en connais pour ma part qu’une toute petite partie : le Rajasthan, Agra et New Delhi. Nous avons fait un road trip en famille, à 6 adultes, en décembre 2014 pour rendre visite à mon frère expatrié là-bas. Et en effet, il est frappant de voir de somptueux palais côtoyer une misère sans nom. De loin ça paraît souvent sublime… Et dès qu’on s’approche on découvre les finitions à refaire, les raccords mal posés, les cache-misères, les déchets, la poussière et la crasse partout etc.
Et oui, 3 fois oui, la place des femmes n’est clairement pas enviable. On ne les voit pas, ou si peu et elles sont considérées comme des moins que rien… C’est simple, si dans le système des castes il y avait une catégorie pour les femmes, elles seraient probablement hors caste, comme les intouchables. 🙁
Et l’autre problème, c’est le sport national indien… J’ai cité l’arnaque, l’escroquerie, l’entube. Usant.
Bref, l’Inde reste très étrange à mes yeux… Très différente de la France et à l’exact opposé de la Suisse. Mais nous allons malgré tout garder des attaches fortes avec ce pays (et peut-être l’apprivoiser ?) puisque ma belle-sœur est indienne <3 !

le 14/01/2016 à 16h16 | Répondre

MlleMora

Si ta belle soeur est indienne, tu vas pouvoir mieux appréhender et comprendre la culture indienne, c’est super enrichissant !

le 20/01/2016 à 16h12 | Répondre

leon

Je suis allée en Inde l’année dernière, au Rajasthan. J’ai un peu les mêmes impressions que toi mais j’ai adoré ce voyage! effectivement c’est dérangeant de voir la pauvreté (et c’est très pauvre par endroit) mais le reste est tellement dépaysant qu’au bout de quelques jours j’étais moins mal à l’aise. Par contre, le regard des indiens sur nous touristes, c’est carrément bizarre…On a pris des photos comme des stars !! 😉 il faut dire que nous étions avec ma belle famille, 4 couples mixtes (indien/européens) du coup les indiens étaient très surpris de voir une famille comme ça ! Finalement, ce voyage m’a rappelé celui que j’avais fait à Bali ou je n’étais pas très à l’aise au départ avec la différence de culture, la pauvreté….mais qui reste un des plus beaux voyage que j’ai fait!

le 14/01/2016 à 19h30 | Répondre

MlleMora

Oui, nous aussi on a vécu de grands moments de « stars » ! On était déjà un peu habitué, en Chine aussi ils sont très intrigués par les Européens !

le 20/01/2016 à 16h15 | Répondre

mademoiselle black

Très intéressant ton récit!
J’ai visité l’Inde quand j’étais étudiante, en partant 2 mois dans une région très pauvre du Sud de l’Inde dans le cadre d’un projet humanitaire pour les enfants intouchables.
J’ai trouvé que c’était un moyen merveilleux de découvrir le pays, déjà parce que j’ai vécu la vie quotidienne des indiens là-bas (même nourriture, même lits etc) et j’ai donc l’impression d’avoir vraiment aperçu une partie de leur culture que j’aurais pû rater en tant que « touriste », et aussi parce que faire quelque chose de concret, ma minuscule goutte d’eau pour lutter contre les inégalités, ça m’a aidé à mieux supporter toutes ces terribles injustices!
On avait fait quelques jours de tourisme quand même à la fin du voyage, et d’avoir appris pas mal d’usages, un certain vocabulaire etc.. nous a permis d’éviter ce sentiment de « rejet », même dans les grandes villes.
Du coup après cette immersion, je suis toujours un peu déçue quand je visite un pays de façon classique, je rentre en ayant l’impression d’avoir effleuré la surface…
J’ai adoré lire tous tes récits de voyage en tout cas, ça donne très envie! Tu nous raconteras si vous recommencez avec bébé?

le 14/01/2016 à 22h21 | Répondre

MlleMora

Merci !
Deux mois en immersion totale ça a dû être une sacrée expérience. C’est vrai que ce n’est pas du tout la même approche quand on vit sur place et quand on ne fait qu’ y passer…
Avec bébé, on est allé en Suède (on voulait un pays facile avec un enfant !) – et on espère faire d’autres voyages même si cela demande plus d’organisation !

le 20/01/2016 à 16h17 | Répondre

Nya (voir son site)

Mes beaux-parents sont allés en Inde à deux reprises et ont adoré, mais j’imagine que leur voyage a dû être très différent du vôtre en termes de confort notamment (ils sont du genre à voyager en 4 étoiles, à prendre des voitures avec chauffeur…). Je comprends les paradoxes et ton récit est très intéressant.
Du coup, ce pays m’intéresse, mais je ne me sens pas encore de taille à y aller seule. J’adore pourtant les voyages solo, mais il y a des pays où je sais que je vais être mal à l’aise, où les hommes peuvent être insistants à l’égard des étrangères, et je n’ai pas encore la peau assez dure pour ça. Mais un jour, j’irai 🙂

le 14/01/2016 à 23h17 | Répondre

MlleMora

J’avoue que toute seule, c’est clair que je n’aurais pas pu… Étant métisse, les hommes étaient très insistants avec moi dès que mon homme n’était pas à côté de moi…
C’est un beau voyage qui se prépare, mais je pense qu’on n’est jamais vraiment préparé à ce qu’on va trouver là bas !

le 20/01/2016 à 16h19 | Répondre

Elodie

J’ai également beaucoup voyagé et je vis maintenant dans le pacifique sud.
Nous avons eu le même ressenti que vous en Inde, j’ai adoré ce voyage, c’était mon rêve, les palais, l’architecture, la cuisine, certaines odeurs m’ont émerveillées mais la place de la femme m’a plus qu’interpellée.
En voyageant, on se rend compte de la chance que nous avons d’être née en France et je dirai même en métropole. Je vis en brousse, en Nouvelle-Calédonie, et les traitements infligés aux femmes bien que très dissimulés sont parfois à la limite du supportable et pourtant: c’est la France!

Il y’a encore beaucoup de chemin à parcourir pour l’égalité des femmes dans le monde 😉

le 11/03/2016 à 03h03 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?