Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

J’ai testé pour toi : les protections périodiques durables et saines – Partie 2 : les culottes de règles


Publié le 19 novembre 2019 par Mme Grognote

La dernière fois, je t’ai parlé de la coupe menstruelle, ou cup que j’utilise chaque jour pendant ma période de règles.

Aujourd’hui, je reviens pour te présenter les culottes de règles lavables. On commence à bien entendre parler et plusieurs marques proposent leurs modèles et un nombre grandissant de femmes les testent et approuvent.

Crédit photo (creative commons) : FlashBuddy

Pour rappel, la journée en période de règles je porte une cup. Mais la nuit, je mets une serviette jetable. Ce qui ne me convient plus, cela fait un moment que je souhaite m’en passer.

Après plusieurs mois à ne lire que des avis positifs et enthousiastes sur ces fameuses culottes, je me suis décidé et ai donc commandé un lot de deux, pour enfin essayer. J’ai commandé sur FEMPO. Puisque je les ai depuis peu, il est un peu tôt pour te faire un retour… mais deux copines du blog, utilisatrices de culottes de règles, ont accepté de te venir te partager leur expérience, youhou, merci les filles 😀

L’avis de Madame Fleur sur les culottes FEMPO

Culotte Fempo

Alors que j’ai la trentaine bien entamée, je totalise une vingtaine d’année de règles et je pense qu’il m’en reste à peu près autant dans l’avenir. En y pensant j’ai trouvé cela vraiment énorme, mais il s’agit bien de notre réalité à nous les femmes.

Depuis donc 20 ans, j’utilise exclusivement des serviettes périodiques. J’ai un flux très abondant et des règles particulièrement longues. Sous pilule, c’était tout à fait gérable, mais en dehors soyons honnêtes, j’ai connu beaucoup de fuites et une consommation de dingue en terme de serviettes. Je n’ai pas osé faire le calcul de combien cela m’a coûté en plus d’avoir coûté à l’environnement. Si on ajoute à cela des problèmes de démangeaisons intimes et les articles à faire froid dans le dos sur la composition des serviettes, j’ai pris conscience qu’il me fallait autre chose. 

J’ai commencé par utiliser des serviettes périodiques en coton biologique à la composition plutôt clean. J’ai tout de suite vu un mieux, mais pas vraiment sur mon portefeuille.

Et puis, je suis tombée enceinte de mon premier enfant et je n’ai donc pas eu mes règles pendant environ une année. Là encore, cela a créé comme un déclic dans ma tête. Il me fallait autre chose de plus durable et surtout de plus adapté à mes besoins. 

Au détour d’une conversation avec d’autres Tribulettes (chroniqueuses du super blog Dans Ma Tribu, j’ai découvert l’existence de culottes périodiques. 

Lorsque je me suis renseignée, on était loin du boom actuel, et on trouvait assez peu d’avis en ligne. Il y avait bien quelques marques américaines, mais j’avais envie de me tourner vers du français et surtout, je voulais qu’elles soient sans nanoparticules.

Je me suis donc tournée vers la marque Fempo et j’ai fébrilement commandé ma première culotte. J’avais pris une taille 46 en suivant leur guide des tailles et les recommandations en ligne, mais le 44 aurait été largement suffisant (je te conseillerais de prendre ta taille habituelle). J’avais choisi une forme shorty (la hipster), mais au final je trouve leur forme culotte plus adaptée (la différence entre les deux est pas folle non plus). Comme c’était les début de la marques, je me rappelle avoir attendu plusieurs semaines.

Et puis un jour, j’ai enfin pu tester !

La culotte est un peu plus épaisse qu’une culotte normale, mais très confortable. Elle s’oublie très facilement ce qui est d’ailleurs un peu perturbant la première fois que tu l’enfiles. J’ai préféré la tester en protection nuit un jour de flux abondant. Ce fût un gros échec puisque que quand je me suis levée le matin, cela s’est mis à déborder. En revanche, rien à redire sur le confort, j’avais l’impression d’avoir une culotte.

J’ai de nouveau testé sur un moment où mon flux est plus normal et là, rien à redire. Pas de sensation d’inconfort, pas d’odeurs, ni de sensation d’humidité (rien qui ne m’a gêné). 

Au niveau de l’entretien, je trouve cela assez simple. Je fais tremper ma culotte dans de l’eau froide, je malaxe un peu pour faire sortir le sang et je mets dans la machine à laver à 30°C avec les affaires de toute la famille.

Petite astuce donnée par une Tribulette : j’ai acheté une bassine noire comme cela, personne n’est gênée que l’eau soit rouge vif ! Personnellement, cela m’est complètement égal, mais on ne sait jamais.

Alors que je réfléchissais au nombre et au budget à consacrer à mes culottes périodiques, la marque Fempo a annoncé l’arrivée prochaine d’une culotte pour flux abondant (la Power ++). Ni une ni deux, je me suis inscrite pour être prévenue en avant première. Je n’ai pas eu à attendre longtemps et j’en ai commandé deux (la fille hyper confiante). J’ai eu raison puisque cette fois ci le test a été plus que concluant. Pas de fuites après le crash test de la nuit ! J’ai donc réitérer le test avec un crash test en journée et là encore, rien à redire. 

La culotte est un peu plus épaisse que celle pour flux normal, mais une fois encore, je trouve que le confort par rapport à des serviettes périodiques vaut bien cette légère surépaisseur (pour autant, je n’ai pas l’impression de porter une couche non plus).

Je pense que tu t’en doutes, mais pour moi, il s’agit d’une véritable révolution. Je me sens vraiment mieux lorsque j’ai mes règles (et je ne t’apprends rien en te disant que cette période n’est pas toujours la plus facile) et j’appréhende beaucoup moins les fuites. Pour autant, j’ai quand même investi dans des serviettes périodiques lavables (et un petit sac en tissu étanche) pour les moments où il serait plus compliqué de devoir changer de culotte au besoin.

Aujourd’hui, je suis de nouveau enceinte, donc tranquille pour encore quelques mois, mais je compte bien m’équiper de nouvelles culottes pour flux abondant à utiliser lors du post partum. Je suis convaincue que cela sera bien plus efficace et confortable que les énormes couches et slips filet de la maternité.

Si cela t’intéresse et pour avoir des avis sur d’autres marques que je n’ai pas eu l’occasion de tester, je t’invite à aller voir le très bon comparatif de Chaudron Pastel.

Je pense pour ma part, faire quelques infidélités pour les culottes flux normal car il y a des propositions sympas en terme de matières, de couleurs et de designs, mais il me semble que Fempo a les meilleures culottes pour flux abondant (je veux bien ton avis en commentaire si tu en as).

L’avis de Madame Alenvers sur les culottes PLIM

Culotte Plim

J’utilise les culottes lavables de la marque Plims depuis 1 an et donc après quelques utilisations, voici mon retour.

Le gros point positif contrairement aux serviettes ou protèges slips lavables, c’est qu’il n’y a pas de risque que ça glisse et que tu tâches ton pantalon. Les modèles que j’ai acheté possèdent tous une large entrejambe, même le tanga. D’autant plus que c’est hyper confortable, je n’ai pas l’impression du tout d’avoir une couche entre les jambes, pour moi c’est comme une culotte normale juste un peu rembourrée.

Niveau flux, la marque Plims propose différents modèles, du flux léger au très important. Jusqu’à présent, aucun débordement à noter de mon côté. Juste parfois quelques traces de sang au niveau de l’aine. Et puis je tiens à le mentionner, j’avais peur des odeurs, et pour le coup je suis bluffée. Je ne dirais pas qu’il n’y a pas d’odeurs, mais bien moins que pour des serviettes ou protège-slips jetables. Je pense que ça vient principalement de la matière utilisée qui limite le développement des bactéries et donc des odeurs.

Quant aux culottes elles-mêmes, n’ayant testé qu’une seule marque je n’ai pas de comparatif, mais je les trouve bien par rapport à l’utilisation que j’en ai. Quand je les ai reçues, je les ai trouvées bien grandes mais c’est lié au fait qu’elles ne sont pas élastiques. Elles sont bien à ma taille et jusqu’à présent je ne me suis pas retrouvée avec une culotte sur les chevilles par mégarde 😀

Et par conséquent, n’ayant pas d’élastique, la marque sur les fesse est très légère, loin de l’effet saucisson / rôti.

Niveau inconvénient, clairement je ne fais pas de sport avec parce que je ne supporte pas de sentir un truc couler … (glamour je suis là) et puis avec la transpiration je pense que les odeurs doivent être plus présentes. Lié à ce premier point, je ne les porte donc pas tous les jours de mes règles, principalement au début et à la fin avec le tanga, la nuit et les jours où je suis chez moi. Le reste du temps j’utilise encore des tampons car c’est de mon point de vue ce qui reste le plus pratique pour le sport.

Concernant le lavage qui peut en rebuter plus d’une, au début je nettoyais le plus gros à la main et puis machine avec le reste du linge. Maintenant je ne m’embête même plus avec le pré-lavage ! Mes culottes étant noires, elles passent en machine avec mon linge noir et rien de gore à déplorer lors de la sortie de la machine.

En conclusion, même si ce n’est pas donné financièrement, pour ma part les culottes lavables sont un très bon investissement et soit une alternative à part entière aux tampons, ou bien un bon complément.

Voilà pour notre retour d’expérience de deux marques françaises. Il en existe d’autres, il y en a pour tous les goûts, tous les budgets… pour toutes les règles !!

Hey psstt, les marques, si vous passez par ici, n’hésitez pas à nous envoyer vos modèles, nous serions ravies de tester 😉

Alors, si tu n’es pas déjà une adepte des culottes lavables, est-ce que nous t’avons convaincu ?! Connais-tu une autre marque super, à recommander ?

Commentaires

26   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Super ! Le 2eme article arrive vite. Du coup, j’ai quelques questions :
– en cas de flux abondant en journée, on est donc obligé de changer la culotte entière ?
C’est un point important pour moi car, lorsque je suis en clientèle, c’est rédhibitoire. Ce qui m’amène à ma 2eme question :
– quelle différence avec les protections périodiques lavables ?
Ensuite, je ne me rends pas bien compte du nombre, donc pour une période de règle disons de 7 jours environ, combien faut-il en acheter ?
En ce qui concerne l’entretien, j’imagine un truc dans le même style que les couches lavable de bébé, donc trempage pas plus de 3 jours avant machine. Or; mon mari ne rentre que le weekend avec évidemment sa valise à laver. Je fais donc l’essentiel de mes machines le weekend. Pensez-vous que ce rythme puisse convenir ? Il m’arrive aussi de faire des machines en semaine mais c’est surtout les trucs délicats.
Merci de votre retour 😉

le 19/11/2019 à 08h27 | Répondre

Ecila (voir son site)

Salut Virg ! Il existe des culottes pour flux abondant, après en fonction de ton flux elles ne seront peut-être pas suffisantes toute une journée, à part en testant c’est difficile de le savoir. Pour mon 2ème jour de règle, le plus abondant pour moi, je dirais que ma culotte flux + Réjeanne me tient 8h, donc mieux vaut en vaoir une de rechange pour finir la journée !
La différence avec les serviettes lavables : en terme d’entretien c’est pareil, par contre en confort c’est bien mieux, pas de problème de serviette qui bouge. C’est aussi plus esthétique, dans des vestiaires ou avec chéri(e), rien ne dépasse, et plein de marques font de superbes culottes, avec dentelles, motifs, couleurs…
Et pour ton organisation de machines, si tu fais tremper quelques heures dans une bassine, plutôt que mettre à la machine tu les nettoies à la main, ce ne sera pas bien plus long !

le 19/11/2019 à 09h10 | Répondre

Virg

C’est le coup de devoir changer de culotte, donc retirer le pantalon (quand tu as aussi la valise, le manteau, le sac à main) dans des toilettes publics qui me pose un souci. C’est plus pratique avec une protection périodique. Mon 2ème jour est aussi le moins cool, il faudrait effectivement que je teste une semaine où je suis chez moi.
En tout cas merci de ton retour d’expérience.

Une autre question me vient, là je parle d’hygiène. Je suis de celles qui font encore des machines à 60, considérant qu’à 30, ça « lave » moins bien pour les chaussettes, serviettes de toilette, dessous (dès que c’est possible), bodies de bébé, etc. Du coup, j’aurais tendance à faire pareil avec ces culottes. Or, ils indiquent un entretien à 30 degrés. J’avoue que ça m’interroge.🤔

le 19/11/2019 à 09h17 | Répondre

Miss Chat

En général, les marques se couvrent en indiquant des températures de lavage inférieures. Comme ça, si elles s’abîment avec le lavage à 40° que tu ferais, ils peuvent se dédouaner.
Normalement, si la culotte est en 100% coton, tu pourrais au moins faire du 40°. Je ne crois pas personnellement que laver à 60° avec les machines actuelles soit encore nécessaire… Et selon le tissu, tu pourrais franchement les abîmer.

le 19/11/2019 à 13h00 | Répondre

Ecila (voir son site)

Alors sinon une bonne alternative, c’est les culottes de règles avec serviette amovible comprise qui a son emplacement prévu dans la culotte, ça commence à être produit, par exemple par Mme Lovary et Slowen !
J’ai pas encore testé mais ça me tente bien

le 19/11/2019 à 13h51 | Répondre

Virg

Ah oui Ecila ! Pas mal le kit culotte 3 serviettes et le petit sac de Mme Lovary. Je suis aussi tombée sur des culottes qu’on peut dégraffer de chaque côté pour éviter de retirer le pantalon. Je suis hyper tentée pour me lancer 😉
Juste une petite question à Miss Chat si tu repasses par là : que veux-tu dire par l’inutilité du lavage à 60 pour les machines actuelles ? Tu m’intéresses beaucoup car, effectivement, tous les 100% coton n’apprécient pas.

le 19/11/2019 à 14h07 |

Miss Chat

Je repasse par là ! 🙂 En fait, « dans le temps », on cuisait le linge à 60 ou 90° (coucou mamie) parce que les machines à laver n’étaient pas aussi performantes qu’aujourd’hui et, effectivement, ne lavaient pas bien à froid. Donc c’est historique. Les machines actuelles ne nécessitent plus d’aller jusqu’à 60, à part peut-être pour du linge (très) sale de couleur claire en coton, sinon elles lavent très bien à 30 ou 40. La chaleur dégrade les couleurs, fait rétrécir les tissus (même le coton d’ailleurs à long-terme).

le 19/11/2019 à 18h18 |

Sarah

Certaines marques dont plims font des culottes avec agrafes latérales, pratique pour les retirer sans enlever le pantalon !

le 19/11/2019 à 15h01 | Répondre

Virg

Merci vraiment à toutes pour vos retours d’expérience, je suis convaincue ! je vais commencer à m’équiper petit à petit (ça demande un beau budget de départ quand même 😉 )

le 19/11/2019 à 20h59 |

Ariel

Ha super, merci pour cet article! Je n’en n’ai pas l’utilité en ce moment puisque je suis enceinte, mais ça m’intéresse fortement pour la suite (post partum, retour de couches et retour des cycles). Du coup j’ai pleiiin de questions. Est ce que ces culottes permettent vraiment de tenir toute la journée ? Ou bien il y a des risque de trop-plein au bout d’un moment? En terme de stock, vous tournez avec combien de culottes (jour et nuit)? Est ce que ça met longtemps à sécher? Niveau machine, il faut utiliser un programme spécial? Merci d’avance aux utilisatrices pour leurs réponses!

le 19/11/2019 à 08h48 | Répondre

Ecila (voir son site)

Salut Ariel ! Sur la durée, ça dépend vraiment de ton flux, donc mieux vaut tester ! De mon côté à part le 2ème et parfois 3ème jour de règle où je dois parfois changer au bout de 7h, j’arrive à les garder 12h facilement. Comme le fond est épais, cela peut mettre presque 2 jours à sécher par contre, c’est l’inconvénient. Pour l’instant je tourne avec 2 culottes de règles, 1 serviette lavable, et des serviettes jetables bio, mais je suppose que pour ne faire qu’avec les culottes lavables il en faut bien 5 voire 6. Pas de programme spécial en machine, suffit de rincer à l’eau froide jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sang, et soit tu mets tout de suite en machine, soit tu mets tremper en attendant. Pour les garder en bon état, c’est encore mieux d’utiliser un filet de lavage 😉

le 19/11/2019 à 09h18 | Répondre

Ariel

Merci beaucoup pour toutes ces précisions Ecila!
Je pense que je vais investir en avance dans 1 ou 2 modèles et je verrai à l’usage.
Comme Plume, des retours sur l’utilisation en post-partum m’intéressent!

le 19/11/2019 à 10h18 | Répondre

Plume

Super article ! J’ai les mêmes questions étant aussi enceinte. C’est jouable en post partum ? Qqun a testé ?

le 19/11/2019 à 09h33 | Répondre

Madame Fleur

Je pourrais vous faire un retour dans quelques mois.
Néanmoins j’avais lu qu’il fallait éviter les premiers jours de post partum car il y a beaucoup de caillots.
Mais c’est tout à fait possible ensuite quand le flux se calme un peu.

le 21/11/2019 à 13h46 | Répondre

Doupiou

Trop bien cet article !
Malgré l’article que j’ai fais qui prenait la forme d’un ôde à la cup, je me trouve dans une impasse avec la cup : j’ai une grosse journée hémorragique et malgré la taille XXL de ma cup, je dois la vider toutes les 20 minutes max (et non je n’exagère pas…)
Durant cette journée, je suis aux serviettes de maternité…
Je me demande si une culotte pourrait palier à cette journée sanguinolente au possible…

le 19/11/2019 à 09h17 | Répondre

Virg

Sur un des deux sites cités dans l’article, on propose des protections post-partum, ça devrait coller, non ?

le 19/11/2019 à 14h09 | Répondre

Colombine

Je pense que je vais me laisser tenter en complément de la cup. Car hormis 2 jours où elle est indispensable, le reste du temps où c’est du spoting et surtout la nuit les culottes ont l’air d’être plus adaptées.

Et si ça me convient, je vais peut-être voir avec belle-fille qui utilise d’énormes protections pas du tout pratiques / esthétiques / écologiques / naturelles. Ce serait bien qu’elle puisse se les approprier le plus tôt possible !

le 19/11/2019 à 11h13 | Répondre

Ecila (voir son site)

Pour les ados, il y a la marque Lily basic qui propose en taille 12ans il me semble, et sinon Réjeanne, Elia et bien d’autres proposent des tailles du 34 au 50 😉

le 19/11/2019 à 14h02 | Répondre

Lilipoune

Super article qui tombe à pic
J’ai acheté deux culottes rejeanne pour tester et l’élastique à la taille me gêne vraiment. Lors de mes règles je ne porte jamais de pantalons, ou de trucs qui prennent au niveau du ventre sinon ça me déclenche des crampes.
Du fait que ce soit un élastique fin ça ma déclencher des douleurs dans les 15 minutes. Est ce que vous connaissez des bons modèles avec des élastiques larges? (Sans particules d’argent…)
En tout cas c’est top qu’il y ait de plus en plus de possibilités 😀

le 19/11/2019 à 16h52 | Répondre

Choupichette (voir son site)

Hello !
Je ne les ai jamais testé mais la marque Smoon fait des culottes menstruelles sans coutures. Apparemment ça conviendrait pour un flux faible à modéré

le 20/11/2019 à 10h48 | Répondre

Madame Fleur

Alors personnellement, pour les fempo, je ne ressens vraiment aucune sensation d’être trop serrée.
Mais je ne suis peut être pas aussi sensible que toi, c’est assez difficile à dire.

le 21/11/2019 à 13h44 | Répondre

Choupichette (voir son site)

J’attendais avec impatience cette deuxième partie !
Je pense de plus en plus à me faire un pack de culottes menstruelles car j’ai moi aussi été affolé par l’argent qu’on met dans les protections hygiéniques et le volume de déchets qu’on produit (sans compter l’impact de leurs fabrications…). Je pense que je vais sauter le pas maintenant !

le 20/11/2019 à 10h49 | Répondre

Mme Grognote

Ravie que cet article t’ai servi !!! Reviens nous dire quand tu auras investi et testé ^^

le 24/11/2019 à 17h41 | Répondre

Cricri2j

Je conseille la collab rejeanne x darjeeling en boutique en ce moment et pas du tout parce que je travaille pour une de ces 2 marques 😉

le 20/11/2019 à 17h31 | Répondre

Madame Fleur

Merci pour l’info !!!

le 21/11/2019 à 13h43 | Répondre

Mme Grognote

Coucou Virg ! Je vois que tu as déjà eu pas mal de réponses à tes questions, merci les filles :-).
Moi aussi je te conseillerais de laver les culottes à la main si tu ne souhaites pas attendre ta machine du week-end et puis ça te permettra de les ré utiliser la fin de semaine, tu n’auras donc pas besoin d’en acheter 7, pour couvrir chaque jour de tes règles. Attention, je ne sais pas pour les autres marques, mais pour Fempo en tout cas, ils recommandent de ne pas les laver avec du savon de Marseille, qui à force diminue la capacité d’absorption de la culotte. Embêtant pour moi qui utilise justement du savon de Marseille pour laver les vêtements à la main. Je réalise également ma lessive maison à base de savon noir ET savon de Marseille, oups ! Du coup, j’ai racheté un bidon de lessive bio et je l’utilise quand je fais une machine qui contient mes culottes de règles !
Le lavage à 30°c est recommandé par les marques et je pense qu’effectivement il suffit.
Moi, j’en ai acheté 2 mais je pense qu’une troisième ne serait pas de trop.
Je pense me laisser tenter par une Rejeanne, surtout maintenant qu’on les trouve dans les boutiques Darjeeling, merci la collab ! Ca permet d’éviter les frais de port et surtout de toucher, d’essayer la culotte avant de l’acheter !!!

le 24/11/2019 à 17h36 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?