Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

MlleMora

Trentenaire, mariée, maman de deux merveilleuses filles, j'aime écrire, lire et commenter mes séries préférées. Avant, j'allais beaucoup au cinéma... ça c'était avant ! J'adore voyager, d'ailleurs, avec Chouchou, nous avons fait un tour du monde d'un an : que nous rêvons de réitérer, avec nos filles, dans quelques années !

Ses contributions

Mon jardin, mon fardeau

Ah le doux rêve de la petite (ou grande) maison en ville (ou à la campagne) avec un jardin… Les barbecues l’été, les enfants qui courent en jouant aux indiens, les jolies fleurs, le potager, le petit déjeuner sur la terrasse avec les premiers rayons du soleil… C’est bucolique tout ça, pas vrai ? On se croirait dans une publicité !

Quand on a cherché à acheter avec Chouchou, c’était évident pour lui qu’il nous fallait un jardin.

Je déteste me lever tôt le matin

Alors, j’imagine que la plupart des gens qui ont un travail passion, ils n’ont aucun mal à se sortir du lit, ou les chefs d’entreprise (petites ou grosses d’ailleurs), parce qu’ils se sentent « indispensables »…

Mais nous, là, les employés ou ouvriers lambda, ceux qui doivent arriver avant 9 heures (ou pointer entre 5 et 8 heures…), ceux qui doivent jongler entre les horaires de l’école ou/et de la crèche, le bon vouloir des nounous, l’horaire du train, le bus qui ne passe pas, la route embouteillée ou le cerf au milieu de la route…

Quand il faut sortir du lit alors qu’on est encore tout endormi, dans la chaleur de la couette, qu’il fait encore nuit dehors… Décidément, le monde du travail n’aime pas ceux qui ont besoin de sommeil !

Un vilain défaut, la timidité ?

Mon rêve d’enfant, c’était de devenir écrivain. J’ai beaucoup écrit pendant mon adolescence, des romans partagés à mes amies et ma sœur. J’écris toujours, plus lentement par manque de temps, mais j’aime toujours écrire des romans.

Le truc, c’est que je suis timide.

Oui, tu as bien lu : timide.

En quoi cela m’empêche d’accomplir mon rêve, tu me diras ?

5 séries TV à dévorer

L’hiver est bien installé, Noël est passé… C’est le moment des sessions de séries TV sous la couette aussi (quoique perso, je n’attends pas l’hiver pour regarder des séries !).

Voici donc mes derniers coups de cœur (tu peux trouver la plupart sur Netflix) !

L’argent ne fait pas le bonheur

… mais il y contribue largement – c’est ce que la plupart des gens répondent à cette affirmation.

Mais qu’est-ce que le bonheur ? S’il s’agit de ces instants fugaces que la vie nous offrent au détour d’un déjeuner entre amis, d’un réveil auprès de sa moitié, du sourire de son enfant, de l’étreinte affectueuse d’une maman, alors que vient faire l’argent là-dedans ?

Je n’ai pas de plan de carrière

L’autre jour, au boulot, on parlait des concours. Pour rappel, je suis fonctionnaire. Pour avancer dans la carrière, c’est soit le concours, soit la promotion, essentiellement attribuée aux plus âgés ou ceux qui sont très copains avec les grands chefs.

Une de mes collègues me dit « Ça se voit que tu es ambitieuse, toi. »

5 séries TV à (re)découvrir

Après t’avoir décrit ma passion pour les séries TV, je reviens te parler de quelques séries qui me plaisent vraiment !

Quand la Provence rencontre la région parisienne

Chouchou vivait à Paris depuis 2 ans lorsque je l’ai rencontré. Et moi, j’étais banlieusarde depuis 24 ans. Chouchou venait du sud, du seul et vrai sud selon les sudistes : le sud-est, le midi, la Provence. Ah, les cigales, l’accent, le SOLEIL !

Chouchou n’a pas l’accent du sud, ni la peau bronzée alors je ne me suis doutée de rien au départ. Il se comportait comme un parisien : il y avait Paris et le reste du monde. Et puis, j’ai commencé à m’apercevoir qu’il avait grandi en Provence, et que c’était quand même différent de la banlieue parisienne.

Bore-out

Mon presque bore-out

On parle souvent de burnout. Enfin, disons qu’on en parle de plus en plus et qu’il commence à être reconnu par la société. Être débordé de travail, stressé, c’est possible, c’est acceptable.

S’ennuyer au travail, par contre, ce n’est pas quelque chose que l’on peut dire. On admet plus facilement que quelqu’un qui a beaucoup de travail soit stressé, mais si quelqu’un te raconte qu’il s’ennuie au travail et que ça le stresse, quelle sera ta réaction ?

Accro aux séries télé

Ma passion pour les séries TV

Chez moi, il n’y a pas la télévision. J’ai souvent droit au résumé des soirées télévisées de la veille des collègues, et très souvent, on me demande si j’ai regardé moi aussi. Les gens n’arrivent pas à se dire que je n’ai VRAIMENT pas la télévision chez moi. Ça m’amuse, car il n’est pas rare qu’on me demande : « Mais si tu n’as pas la télé, qu’est-ce que tu fais ? »

Eh bien, en exclusivité, voici ce que je fais au lieu de regarder la télé… je regarde des séries TV ! Quoi ? Mais si tu n’as pas la télé ? Ah oui, c’est vrai. Je n’ai pas la télé, mais j’ai Internet et ça, par contre, je ne pourrais pas m’en passer !

Être métisse aujourd'hui

Un mélange de couleurs

« Tu es de quelle origine ? » est la question qu’on a dû me poser le plus souvent dans toute ma vie. Quand j’étais petite, je ne comprenais pas vraiment cette question. Je répondais « française », mais la réponse ne semblait pas convenir.

J’ai interrogé mes parents. Et là, j’ai réellement découvert que j’étais différente de mes petits camarades. J’étais métisse, ou plus précisément, café au lait. D’un père martiniquais et d’une mère française « de souche ». Bah oui, parce qu’en fait, on ne prend conscience de sa « différence » que dans le regard des autres.

Arnaque achat maison

Notre maison : du rêve au cauchemar

Comme beaucoup de Français, mon mari, Chouchou de son petit nom, rêve d’avoir sa maison avec son jardin. Personnellement, j’ai toujours vécu en appartement et avoir un jardin ne m’a jamais manqué. Mais quand nous avons décidé de quitter Paris pour Bordeaux, c’était aussi pour pouvoir acheter une maison dans notre budget.

Pendant plusieurs mois, nous inspectons le marché immobilier bordelais à distance – le temps que nous arrivions enfin sur place ! Nous sommes tout excités à l’idée d’installer notre petite famille dans une maison douillette.

Être fonctionnaire

Vis ma vie de fonctionnaire

Je suis fonctionnaire. Eh oui, je fais partie de ces cinq millions de fainéants qui coûtent si cher à l’État français ! Je ne vais pas te parler de ce que je fais, mais plutôt de ce que je représente.

Je suis fonctionnaire par conviction, car je suis très attachée au service public, et je suis heureuse de pouvoir participer, à mon échelle, à rendre la vie de chacun plus simple. Mais j’entends régulièrement les mêmes clichés sur les fonctionnaires, et je vais tenter de les décrypter un peu pour toi.

Déménager à Bordeaux

Premiers pas dans une nouvelle vie

Eh bien, ça y est, je suis devenue Bordelaise. Comme je te le disais l’autre fois, nos projets de déménagement vers une vie plus douce et moins stressante se sont réalisés.

Ça fait maintenant un peu plus de six mois que nous avons quitté Paris. Mais j’ai l’impression que ça fait beaucoup plus longtemps, tant il s’est passé de choses pendant ces six mois.

Revenir après un long voyage

Notre retour en France après un tour du monde

Nous étions contents de rentrer en France. Nous avions un mois de battement avant de reprendre le travail, et heureusement que nous avions prévu ce temps, car nous n’avons pas vu le mois passer. Entre les visites, les formalités administratives, le déménagement… Paf, nous étions de nouveau derrière nos écrans dans nos bureaux parisiens.

Et là, un sentiment de vide et de frustration a commencé à nous envahir.