Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

De la pilule au stérilet au cuivre


Publié le 9 septembre 2014 par Emilie L'a Fée

Stérilet, pilule… Rassure-toi, je ne fais pas te faire un cours de biologie ! (Même si c’est mon métier.) Je veux surtout te raconter comment j’ai abandonné la pilule pour le stérilet au cuivre, que je ne changerai pour rien au monde maintenant !

Comment j’ai commencé à prendre la pilule…

Si j’ai abandonnée la pilule pour le stérilet, c’est donc que j’ai pris la pilule à un moment donné… Il était une fois une jeune fille de 19 ans, qui en paraissait plutôt 15 vu l’acné qu’elle avait. En effet, à l’époque, mon dos mais surtout mon visage étaient couverts de boutons, et ça durait depuis le début de mon adolescence. Autant te dire que j’en avais plus qu’assez ! Ma dermatologue de l’époque n’était pas très efficace : depuis plus de 7 ans, elle me répétait qu’il n’y a avait rien à faire, que ça passerait… Mouais, pas convaincue.

Sur les conseils d’une amie, je suis allée voir sa dermato, qui m’a proposé un traitement de choc. Ce fameux traitement qui plus tard a fait beaucoup parlé pour ses effets secondaires : peau hyper-sèche, chute de cheveux, voire dépression… Je te rassure tout de suite, à part la peau sèche, j’ai eu la chance de ne pas subir ces effets.

Sauf qu’avec ce traitement il était hors de question d’être enceinte, car le bébé aurait subi trop de malformations graves. C’était donc contraception obligatoire (et prises de sang chaque mois pour être bien sûrs…), même en étant célibataire. Je n’ utilisais aucune contraception, j’ai donc choisit la pilule.

plaquettes de pilules contraceptives

Crédits photo (creative commons) : Ceridwen

J’ai alors trouvé ça super : des cycles réguliers, pas de (mauvaise) surprise sur la survenue des règles… Des règles peu abondantes, voir absentes avec le traitement pour l’acné. Bref, c’était parfait !

A la fin de mon traitement pour l’acné (8 mois quand même…), j’ai donc continué à prendre la pilule. J’ai changé de marque pour en prendre une qui agissait sur la peau, et prolongeait donc le traitement.

Je l’ai prise pendant 5 ans…

…Et comment j’ai arrêté

6 ans après la première plaquette.

J’étais alors en couple depuis 5 ans, on vivait ensemble depuis 18 mois, et c’était difficile. On se disputait beaucoup à cause de la vie quotidienne, mais aussi parce que M. Clic avait le sentiment que je ne le désirais plus. Je me demandais de mon côté si nous devions continuer, puisqu’en effet je ne ressentais aucune attraction physique pour lui. J’aimais nos petits câlins, je prenais du plaisir lors de nos gros câlins, mais je n’étais jamais demandeuse.

Et puis j’ai commencé à avoir des doutes quant au rôle de la pilule dans tout ça. J’ai cherché sur le net. Sur un forum, j’ai créé une discussion pour savoir si d’autres femmes connaissaient les mêmes baisses de libido, avec ou sans pilule. Résultat : je n’étais apparemment pas seule.

Parallèlement, je passais au bio et au moins chimique pour beaucoup de choses, notamment pour les produits de beauté. Prendre des hormones artificielles, qui de plus finissent dans les rivières et y perturbent la reproduction des poissons, avant de se retrouver (« peut-être », parce qu’officiellement ce n’est pas le cas) dans notre eau du robinet et réduire la fertilité des hommes… C’est une idée qui m’enchantait pas vraiment.

En tant que prof de SVT, je connaissais les autres méthodes de contraception, mais en fait la plupart contiennent des hormones : patch, implant, stérilet hormonal… C’est le même principe que la pilule, ne change que la durée d’action. Quant au préservatif, on l’avait très vite abandonné au début de notre relation (après avoir fait les test adéquats, hein !), et on n’imaginait pas recommencer. Du coup, il restait assez peu de possibilités… à part le stérilet au cuivre.

Petite remarque au passage. [mode prof ON] Malgré son nom (un peu désuet), le stérilet ne rend pas stérile ! Aujourd’hui, les médecins préfèrent parler de D.I.U., ou Dispositif Intra-Utérin, qui traduit mieux le principe de cette méthode. Je vais donc continuer avec cette abréviation. [mode prof OFF]

Rendez-vous pris avec ma gynécologue pour en discuter avec elle, et surtout lui poser toutes mes questions sur le quotidien avec le D.I.U., la pose (et la douleur ?), et les précautions à prendre éventuellement.

Le D.I.U. et moi

Je ne vais pas te mentir, la pose a été pour moi très douloureuse. J’ai eu beaucoup de difficultés à rentrer chez moi tellement j’avais de contractions utérines, et j’ai passé l’après-midi au lit, en chien de fusil. Mais c’est très variable d’une femme à l’autre, et je pense que ma gynécologue de l’époque n’était pas très douce…

Dans les jours qui suivirent, c’est surtout M. Clic qui eu à s’en plaindre. En effet, deux petits fils dépassent du col de l’utérus dans le vagin, et il faut un certain temps pour qu’ils se recourbent autour du col. En attendant, M. Clic a eu la désagréable surprise, parfois, d’être piqué… Ce qui est loin d’être excitant ! Mais quand les fils se sont bien recourbés, il n’a plus jamais rien senti.

stérilet au cuivre

Crédits photo (creative commons) : Ceridwen

Pour ce qui est des cycles, j’ai eu la bonne surprise, très vite, de constater que les miens sont assez réguliers. Le principal inconvénient du D.I.U. est l’abondance des règles. En effet, la muqueuse utérine est irritée par ce dispositif, et elle s’épaissit un peu plus qu’en temps normal. Mais je suis rapidement passée à la coupe menstruelle grande taille, et avec elle je n’ai aucun problème de fuites.

Niveau précautions, au début, après mes règles, je devais vérifier que je sentais toujours les fils pour être sûre que le D.I.U. était toujours correctement en place. Au quotidien, il faut éviter les anti-inflammatoires à forte concentration, car ils peuvent diminuer son efficacité.

Il faut savoir aussi que dans quelques cas – rares –, il peut provoquer une infection de l’utérus ou des trompes, qui peut provoquer une infertilité si elle n’est pas soignée. Mais pas d’inquiétudes : dans ce cas-là, la fièvre et la douleur t’alerteront avant qu’il ne soit trop tard. Et puis deux à trois mois après la pose, une petite visite de contrôle chez le gynéco permet de s’assurer que tout va bien.

Et ma libido dans tout ça ? Les premiers jours, il n’y eu pas de grand changement. Je pense que c’est le temps que le corps retrouve son fonctionnement normal et élimine complètement les effets des hormones.

Après un mois ou deux par contre, j’ai commencé à ressentir mes cycles hormonaux, et à retrouver du désir pour mon homme. Vraiment beaucoup de désir, même, à certaines périodes du mois… Et c’est agréable ! Pour moi comme pour M. Clic, tu t’en doutes.

Aujourd’hui, je m’amuse à « deviner » que je suis en période d’ovulation, ou à quelques jours de mes règles, en fonction de ce que je ressens et des changements de mon corps.

Et après ?

A l’automne, je vais devoir changer mon D.I.U., puisqu’il n’est vraiment efficace « que » 5 ans.
Mais on envisage de faire un enfant dans moins de 2 ans, du coup je me suis demandé pendant quelques jours si cela valait vraiment le coup, ou si je reprenais la pilule.

Et puis non ! Je serais perdue de ne plus ressentir mes variations hormonales naturelles, et en pleine préparation de notre mariage je n’ai pas envie d’ajouter un stress en plus à mon corps, ni de voir, à nouveau, baisser ma libido.

Alors c’est décidé, je continue avec le D.I.U. La seule chose que je crains, c’est la douleur due au changement… Même si ma (nouvelle) gynécologue m’a assuré que mon utérus était désormais habitué, et que je ne devrais donc pas souffrir… Croise les doigts pour moi !

Et toi, tu as connu les mêmes difficultés avec la pilule ? Ou au contraire, tu en es ravie ? Tu as essayé le D.I.U. au cuivre ? Tu en es contente, ou tu as préféré ne pas continuer avec ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

80   Commentaires Laisser un commentaire ?

Femin'elles (voir son site)

J’ai un stérilet en cuivre qui me convient parfaitement comparé au Mirena (aux hormones) d’avant. Seul inconvénient pour moi aussi c’est l’abondance des règles, comme quand j’avais 15 ans!! Et j’ai également douillé à la pose j’en garde un très mauvais souvenir!

le 09/09/2014 à 08h54 | Répondre

Emilie L'a Fée

Aie…j’espère que ça ira mieux quand tu en changera. Ma nouvelle Gyneco était quand même étonnée de la douleur que je lui ai décrite, d’après elle celle qui me l’a posé y est allé trop franchement, comme si elle l’avait posé à un femme ayant déjà été enceinte. Et c’est vrai qu’après la pose, elle n’avait pas l’air de comprendre ma douleur…
Je ne peux que conseiller aux femmes qui veulent essayer de bien en parler avec leur médecin avant, voir de demander un anesthésique local, ça existe!

le 09/09/2014 à 23h40 | Répondre

sarah

Comme toi j’ai remarqué que depuis que je prends la pilule ma libido a changé… mais, d’un autre côté je n’ai plus toutes mes sautes d’humeur ‘hormonales’, je n’ai presque plus mes règles et par conséquent je n’ai plus de douleur lors de celles-ci (douleurs qui a l’époque me clouaient au lit plusieurs jours)… donc au risque de surprendre, je préfère mon petit ‘confort’ à ma libido. Je me vois d’ailleurs assez mal être obligé de me mettre en arrêt maladie 3jours par mois à cause de mes règles… et au final avec mon mari nous avons appris à faire avec, le sexe n’est plus aussi important dans notre couple qu’au début et nous ne nous en portons pas plus mal. Au contraire, nous nous sommes rapprochés d’une autre façon et notre complicité n’a jamais été aussi bonne 🙂

le 09/09/2014 à 09h33 | Répondre

Emilie L'a Fée

Il est vrai que j’ai la chance d’avoir des règles peu douloureuses, mais en effet, il serait difficile de s’arrêter chaque mois. Je te comprends tout à fait et je trouve même que tu as raison de privilégier ton confort, après tout, être bien avec son corps ça joue tellement sur la libido!

le 09/09/2014 à 23h10 | Répondre

Floriane

J’ai l’impression de lire mon histoire, au détail près! Pilule pendant des années, baisse de libido, stérilet au cuivre et ma vie a changé! Je reconnais les différentes périodes du cycle rien qu’à mon humeur.
En tout cas, je ne reprendrais la pilule pour rien au monde!
Monsieur n’a jamais eu à s’en plaindre et c’est tant mieux. Alors, n’hésitez pas, changez pour le stérilet au cuivre!

le 09/09/2014 à 10h06 | Répondre

Cyçou

Salut ! J’ai eu un peu le même cheminement que toi. J’ai commencé la pilule à 18 ans comme moyen contraceptif. L’année dernière, à 25 ans, j’ai pris conscience en discutant avec une copine que ça faisait 7 ans que je prenais un médicament…car la pilule est bien un médicament. Et en me renseignant j’ai pris également conscience de tout ce que tu dis : baisse de la libido, pollution de l’environnement, cycles réguliers mais pas de ressenti sur le cycle naturel. Parallèlement j’ai fais la connaissance de la coupe menstruelle et ça m’a décidé à passer au stérilet au cuivre, la seule solution acceptable (hors préservatif) si on veut éviter les hormones. J’appréhendais beaucoup la pose et finalement je n’ai pas eu si mal que ça. Des douleurs lors de la journée qui a suivi, mais rien d’insurmontable avec l’aide d’un spasfon ! Comme toi, j’ai eu l’agréable surprise de découvrir que mes cycles étaient relativement réguliers, même si le DIU rendait mes règles plus abondantes (mais c’est surmontable grâce à la coupe !). Et mon chéri n’a pas eu à souffrir des petits fils qui dépassaient, le médecin ayant coupé les fils très courts. (ce qui m’a valu une échographie pour vérifier au bout de 2 mois que le DIU était encore en place). Voilà, et sinon aucune douleur au moment de l’enlever, et une fois posé on n’y pense plus de tout ! Donc expérience globalement positive 🙂 Seul point négatif à mon avis, le fait de devoir aller chez le médecin (ou gynéco ou sage-femme) plusieurs fois, pour la pose, pour le contrôle et pour l’enlever. C’est moins spontané que la pilule ! Mais ça vaut le coup.

le 09/09/2014 à 11h21 | Répondre

Emilie L'a Fée

Tu as de la chance de ne pas avoir eu mal. J’espère que comme pour toi le changement du mien ne sera pas douloureux…verdict dans un mois!
Pour ce qui est des rendez-vous, c’est vrai que au moment de la pose ils y en a 3 rapprochés, mais finalement après c’est chaque année, du coup c’est comme pour la pilule. 🙂

le 09/09/2014 à 23h14 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Attention au stérilet au cuivre pour les femmes hyper-fertiles par contre. 😉 (Une copine a eu une petite surprise, le mois qui a suivi la pose… Bon, ben du coup le petit frère est en route un peu plus tôt que ce qui était prévu initialement. 😆 )

Je pense sérieusement au stérilet au cuivre pour ma prochaine contraception, pour ma part. J’ai été sous patch, puis sous pilule… Le principe de la contraception hormonale ne me plaît pas franchement. Bref, nous verrons en temps utiles. 🙂

le 09/09/2014 à 11h40 | Répondre

Les Wikipodettes

J’allais justement poser la question : existe-t-il de gros risques de grossesse sous DIU au cuivre ?
Existe-t-il des statistiques ?
Super article en tout cas
J’aime beaucoup ce nouveau blog, continuez!

le 09/09/2014 à 13h52 | Répondre

Cyçou

En fait il y a un pourcentage de risque, mais qui est faible, et comparé au risque d’oublier la pilule il est inférieur. Après c’est sûr que le risque zéro n’existe pas ! Mais pour moi ça a été efficace puisque je suis tombée enceinte 1 mois après avoir enlevé le stérilet donc il devait bien remplir son rôle 😀

le 09/09/2014 à 14h16 | Répondre

Emilie L'a Fée

Oui tu as raison, le risque zéro n’existe pas et certaine femme, hyper fertiles, tombe enceinte avec.
J’en ai reparlé avec ma gyneco de ce risque, en fait elle conseil de prendre encore la pilule le premier mois après la pose, car c’est le temps que l’utérus réagisse.
En fait c’est le système immunitaire de l’utérus qui, stimulé par le corps étranger qu’est le stérilet, va détruire les spermatozoïdes voire empêcher la nidation de l’embryon. Le premier mois ce système n’est pas encore assez stimulé pour que cela fonctionne bien.

le 09/09/2014 à 23h18 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Ha oui effectivement, on ne lui a absolument pas parlé de ça. 🙁
Une petite blagounette du gynéco qui aurait tablé sur les faibles probabilités de tomber enceinte du premier coup ? 😮 (Mauvaise pioche face à une patiente hyper-fertile.)
Bref, heureusement dans ce cas précis ça n’a avancé cette grossesse « que » d’une petite année, ça aurait pu tomber plus mal…

le 10/09/2014 à 12h57 | Répondre

Sophie

Je suis passée au stérilet il y a un an et je revis!
la pause fit difficile et douloureuse mais je ne regrette rien. Et je suis passée naturellement aussi à une coupe menstruelle, j’en suis également ravie, cela donne un confort incomparable par rapport aux tampons ou serviettes hygiènique, à tel point que j’en oublie parfois que j’ai mes régles!!

le 09/09/2014 à 12h02 | Répondre

Emilie L'a Fée

Pareil, les jours ou elles sont moins abondantes je peux facilement oublier de « m’occuper » de ma coupe. Je pense que la coupe est vraiment un plus avec le stérilet, l’inconvénient des règles abondantes se fait oublié! C’est dommage que les médecins n’en parlent pas plus…

le 09/09/2014 à 23h54 | Répondre

loulou

Ah la contraception….. AUCUNE méthode ne me convient parfaitement.
Je n’aime pas trop les hormones car je souffre des montées et baisses d’hormones (migraines hormonales très violentes). Mais hors hormones, et bien…. j’en ai avec les variations naturelles du cycle…. Enceinte j’en ai eues, sans surprise, tout le 1er trimestre puis plus rien. 7 mois après mon accouchement elles sont de retour à mes semaines d’arrêt.
Depuis la naissance j’ai essayé 3 pilules: entre saignements intempestifs et symptômes , je n’ai rien trouvé de vraiment adapté. De plus les hormones font un peu monter mon choléstérol qui est trop haut du coup.
pareil le préservatif je n’en veux plus ou très occasionnellement mais étant irrégulière je ne peux pas vraiment me payer le luxe de tester la méthode naturelle (je l’ai déjà fait sans tomber enceinte mais je ne veux pas réessayer, je suis tombée enceinte de mon fils en un seul cycle).
Le DIU semblerait tout indiqué pour moi mais je n’arrive pas à m’y résoudre. Déjà on m’a aussi rapporté des incidents douloureux. Bon ça je peux le gérer. Mais je n’ai pas envie de dépendre de mon gynéco meme si c’est un tout petit rdv pour programmer le prochain bébé…. Et les infections, même si rares, me font très peur. Mon gynéco me l’a bien sûr proposé au vu de mes antécédents mais j’ai refusé.
Je suis actuellement sous anneau ça me convient bien, mis à part le prix, le choléstérol et les migraines hyper violentes toutes les 4 semaines….
mais à ce jour je n’ai pas mieux.
Je pense au DIU cuivre pour éventuellement après mon 2ème ou 3ème enfant.

Cependant je trouve qu’il y a très très peu de marge de manoeuvre en France pour des méthodes non hormonales, comme toi je connais les autres méthodes que la pilule mais ça ne sont que d’autres moyens d’appliaction et bien le même fonctionnement (anneau, patch, implant, pilule, c’est pareil!) et ça m’énerve quand on nous vend dans des pubs que maintenant pleins de méthodes existent alors que non! En fait c’est juste intéressant pour les femmes appréciant la contraception hormonale mais oubliant leur pilule. Pour ça je confirme l’anneau est un confort!
Je regrette que contrairement à d’autres pays le diaphragme ou la cape soient si peu connus en France…. j’aimerais bien en trouver, personnellement.

le 09/09/2014 à 14h05 | Répondre

Emilie L'a Fée

Je suis bien d’accord avec toi! Il est vrai que sur la contraception, je n’ai pas l’impression que la recherche soit importante. Pourtant je suis sûre que d’autres méthodes pourraient être trouvées.
Je te plains pour ton quotidien, ça doit vraiment être difficile à supporter. As-tu essayé la pilule à la progestérone seule? Une cousine y était passée et ce fut la révolution pour elle!

le 09/09/2014 à 23h22 | Répondre

Madame Teddy

J’ai commencé à prendre la pilule assez jeune également, et j’ai décidé de l’arrêter il y a 5 mois maintenant, après 12 ans de prise quotidienne. Pourquoi ? Comme toi, j’avais une libido en berne, et chéri et moi en souffrions beaucoup. Je souffrais également depuis plusieurs années de mycoses vaginales chroniques. Ayant lu que la pilule pouvait en être responsable, j’ai décidé de tout arrêter.
Et… je revis !!! Seulement une crise de mycose en 5 mois (au lieu d’une toutes les 3 semaines) et surtout un appétit sexuel retrouvé. Je découvre mon corps de femme, le ressent, j’ai plus d’énergie. Je ne reviendrais à la pilule pour rien au monde. En revanche, je suis devenue trop sensible pour le stérilet (suite à mes mycoses) donc pour l’instant retour au préservatif durant les jours à risque du mois. Pas très fiable comme méthode, mais je cherche encore la meilleure solution pour moi.

le 09/09/2014 à 14h35 | Répondre

Emilie L'a Fée

Pas cool les mycoses! En effet c’est une des contrindications au stérilet que je n’avais pas évoqué.
J’espère que tu pourras trouver une meilleur solution pour toi!

le 09/09/2014 à 23h42 | Répondre

audrey

Bonjour,

Je vis exactement la même chose que vous et pense sérieusement au stérilet ne supportant plus l’idée de devoir avaler toutes ces hormones!! Mais pourquoi le stérilet est contre indiqué en cas de mycoses?

le 10/11/2016 à 15h08 | Répondre

FUZEAU

Bonjour,
je crois qu’il des qu’il y a de meilleures méthodes dont on ne parle jamais : LES METHODES NATURELLES !!! Elles permettent de respecter le corps de la femme sans le bourrer d’hormones… Je vous conseille de vous renseigner sur la méthode billings ou MAO, elles sont exigeante mais très fiable.
Elles permettent aux hommes de s’impliquer, d’être à l’écoute, et de mieux connaitre le corps de leur femme.
Elles permettent de casser la routine des unions car elles nécessitent des temps d’abstinence, qui rendent meilleurs les temps d’union.
Il me semble que se sont des très belles méthodes qui permettent de faire avec les rythmes du corps de la femme.

le 25/09/2014 à 21h53 | Répondre

Nya (voir son site)

Ces méthodes de contraception sont probablement formidables quand la perspective d’un enfant n’est pas rédhibitoire. Pour autant, elles ne sont pas « meilleures » pour tout le monde : certaines femmes, dont je fais partie, refusent toute éventualité de grossesse ; ces méthodes naturelles présentent alors un taux d’échec trop important pour être envisageables.

le 26/09/2014 à 12h11 | Répondre

FUZEAU

Bonjour,
je suis désolé pour le mot « meilleur », je voulais dire dans le sens où elles n’injectent pas de « corps étrangers », ou de produits chimiques…
Après je connais de nombreux couples qui ont utilisé ces méthodes et qui n’ont pas eu d’enfants qu’ils n’avaient pas prévu. Je crois qu’il faut juste être rigoureuse dans l’observation.
Elles sont aussi fiable qu’un stérilet, ou la pilule et plus fiable que le préservatif.
Après cela nécessite aussi d’être bien formé par un moniteur.
Après tu as raison qu’il est nécessaire d’être près à accueillir la vie mais il me semble que c’est vrai pour toutes les moyens de contraception car le taux de fiabilité n’est jamais 100%.
Après je ne juge personne, mais je pense qu’il est important d’en parler aussi, et qu’on l’oublie souvent.

le 26/09/2014 à 18h02 | Répondre

Mme :)

Ton article est vraiment très intéressent.
Merci, beaucoup pour toutes ses informations. 🙂
Depuis, plus d’un an, j’ai arrêté la pilule. Après l’avoir prise, pour la 1er fois à l’age de 17 ans. Pour ma collection de bouton d’ado..mdr
(la fameuse « Diane35 », pendant 3 ans puis après la ludéal Gé…)

Actuellement, on essaye d’avoir notre premier enfant …

Du coup, je me posai la question, pour après:
« quel moyen de contraception prendre après l’arrivé du bébé »?

Une contraception sans hormones sa serai vraiment top!!! (je garde pas un beau souvenir de la pilule…)

Mais, après avoir cherchés des infos..
A part, le stérilet en cuivre et le préservatif: il n’y a rien sans hormones… 🙁

Et le stérilet me tente vraiment pas… 🙁 je suis vraiment, trop douillette et avoir un truck en moi en permanence.. euh bah, j’ai vraiment pas envie 🙁 et en lisant ton expérience sur la pose de ton stérilet sa me tente vraiment pas…

Encore Merci, pour ton article 🙂

le 09/09/2014 à 18h20 | Répondre

Emilie L'a Fée

De rien 😉
Pour ce qui est de la pose, comme je l’ai dit dans une autre réponse, cela dépend beaucoup du gynécologue. Et quand on a déjà un enfant ça aide beaucoup aussi. Ton utérus « sait » ce que ça fait d’avoir quelque chose « d’étranger ».
Pour ce qui est d’avoir quelque chose dans son corps, on ne le sent absolument pas, personnellement je l’oublie totalement, à tel point qu’au bout du deuxième mois je ne pensais même plus à vérifier les fils.
Dans tous les cas il faut attendre 6 semaines avant que le stérilet puisse être posé après l’accouchement, cela te laisse donc du temps 🙂 Tu peux peut-être voir avec une sage-femme aussi, je ne sais pas si elles sont autorisées à poser un stérilet, mais elle sont souvent réputées plus à l’écoute que certains médecins.

le 09/09/2014 à 23h48 | Répondre

Cyçou

Je confirme, les sages-femmes peuvent poser un stérilet, et elles sont généralement plus douces que les gynéco ! Certains médecins généralistes le font aussi, mais comme ce n’est pas leur « spécialité » ils peuvent être parfois moins à l’aise.

le 10/09/2014 à 09h53 | Répondre

Claudie

Ha, la contraception, vaste sujet !
Après des années de pilules, une mauvaise surprise, et le manque d’implication de mon chère et tendre dans la prise de cette contraception, nous avons eu l’hiver dernier une longue discussion.
Grâce au site internet de l’INPES http://www.choisirsacontraception.fr j’ai pu avoir un apperçu, pour la permière fois, de toutes les contraceptions existantes.
Lorsque j’en ai parlé avec ma Gynéco, et après m’avoir expliqué les risques et avantage du stérilet cuivre, j’ai pris quelques semaines de réflexion. Finalement oui, j’ai essayé le DIU cuivre (en deux pose, la première, douloureuse ne s’est pas bien passé, le DIU était placé dans le col et non au fond de l’utérus).
Aujourd’hui, moi aussi je ressens mon cycle, j’ai retrouvé ma libido, je ne dépense plus 40€ par trimestre en pilules (le stérilet cuivre étant entièrement pris en charge par la Sécu), je n’ai plus cette angoisse d’oublier ma pilule.

Cependant, je comprends que pour certaine femme, l’idée d’avoir un DIU peut être gênante.

PS : moi aussi j’utilise une coupe menstruelle, et vraiment, depuis ces deux changements, j’ai l’impression d’avoir redécouvert mon corps. Pour rien au monde je ne ferai marche arrière.

le 10/09/2014 à 09h54 | Répondre

Envent

Bonjour !!

Personnellement je n’ai jms prit la pilule et c’est quelque chose que je trouve ridicule mais chacun fait ce qu’il veut.

Je me suis orientée directement vers l’implant. Ça dure 3 ans, on ne peut pas oublier la prise, pour mon premier j’ai eu un peu mal parce que le mec était un barbare mais pour les autres aucuns soucis, ça coûte bcp moins cher et selon les femmes il y a plus ou moins d’effets secondaire. Je n’ai personnellement que l’absence de règles ce qui me va très bien.

Je trouve qu’on oriente bcp trop les jeunes filles vers la pilules, on n’a d’ailleurs parlé que de ça pendant longtemps.
Je connais 2 personnes qui ont souffert de porter un stérilet donc je suis un peu refroidi sur son utilisation.

Il faut surtout trouver la contraception qui nous convient et non pas la moins cher/celle de la copine/parce qu’on nous dit que ….

le 10/09/2014 à 12h07 | Répondre

Mimi

Tu as raison sur le fait que la première contraception est presque toujours la pilule, et je comprends qu’on trouve cela dommage. Peut-être par manque d’information des jeunes filles (malgré les programmes qui en parle, mais elles font parfois la sourde oreille, ne se pensant pas concernées), mais je ne pense pas qu’il faille blâmer les médecins pour ça.
Je pense qu’il est difficile de dire à une ado qu’on va lui poser un stérilet, ou même un implant, et qu’elle aura cette contraception pour x années. Je crois que ça peut effrayer de se projeter aussi loin à cet âge la, alors même qu’elles ne pense déjà que rarement à ce qu’il se passera dans 2 mois.
Et puis, se dire qu’on va avoir des règles très abondantes ça n’est pas franchement tentant quand on sait qu’on va devoir changer sa protection souvent dans les toilettes du bahut ou de la fac (qui ne sont pas toujours très propres) et je sais aussi qu’à contrario les ados sont très stressées de ne pas avoir leurs règles, même si c’est à cause de la contraception. Elles se sentent perdues, c’est un repère auquel elle tiennent souvent.
Après, il faudrait dans l’idéal qu’elles puissent avoir un dialogue sur ce sujet dans leur famille, avec leur mère, sur son ressentie, ses propres conseils, mais ce n’est pas toujours évident non plus.

le 10/09/2014 à 18h00 | Répondre

Emilie L'a Fée

PS : « Mimi » c’est moi, Emilie L’a Fée, mais je n’avais pas vu que j’étais déconnecté…

le 10/09/2014 à 18h02 | Répondre

Mademoiselle A

Si tu savais à quel point je me retrouve dans ta description ! Je prends la pilule depuis presque 10 ans, et grâce à une petite interruption, je sais exactement ce que ça donne quand je ne la prends pas. Je suis en couple avec Chéri depuis presque 3 ans, et même si je ne peux faire autrement que d’accepter ce non-désir, je sais que ça lui pèse (on en a parlé plusieurs fois).
J’en ai parlé avec ma gynéco qui m’a proposé ce système, mais j’avais peur d’être vraiment trop embêtée par le volume des règles. Après avoir lu ton article, je vais peut-être finalement me lancer ! Merci 😀

le 12/09/2014 à 08h34 | Répondre

Emilie L'a Fée

Ravie de t’avoir aidé! Moi aussi au début je redoutais les règles abondantes, et je les ai subit tant que j’ai utilisé les méthodes habituelles.D’autant plus qu’en tant qu’enseignante, difficile de sortir de cours pour aller aux WC! Mais la coupe m’a sauvé! Je ne peux du coup que te conseiller de sauter le pas!

le 15/09/2014 à 21h53 | Répondre

Madame choupette

Je fais le pas mardi, 2mois après avoir accouché! Avant c’était la pilule et ça a duré plus de 10 ans…
Je n’avais pas pensé à la douleur que ça pouvait provoquer, du coup je suis moins sereine :-$
Merci quand même pour cet article, vaste sujet que la contraception…

le 12/09/2014 à 20h44 | Répondre

Madame choupette

Stérilet placé aujourd’hui…. sans douleur!
J’avoue que quelques heures après j’ai ressenti des douleurs comparables à celles des règles…. gérables quoi 😉
N’ayez pas peu!r

le 15/09/2014 à 20h43 | Répondre

Emilie L'a Fée

Bonne nouvelle! Mais je pense qu’en effet, quand on a déjà eu une grossesse, la mise en place du DIU est plus simple.

le 15/09/2014 à 21h55 | Répondre

Myrabelle

Pour moi aussi, la pilule a été facteur d’une baisse de libido incroyable. Comme toi les calins se passaient bien, mais l’Homme en avait marre de négocier à chaque fois pour y avoir droit… et puis après 3 oublis, j’ai dit merde, retour à la capote. et retour en flèche d ela libido!!! comme toi, je vois bien mes periodes d’ovulation à la montée de désir qui l’annonce! lol Du coup j’en ai parlé aux copines qui l’ont arrêtée aussi, et en effet… ca va beaucoup mieux pour tout le monde!! Bon par contre le sterilet, je ne ferais pas, ca me térifie. Ma maman ayant fait une GEU avec un sterilet, c’est un peu hors de question chez nous… et puis on a appris récemment que l’Homme est complètement stérile… alors bon, la contraception, maintenant…

le 13/09/2014 à 15h42 | Répondre

Emilie L'a Fée

Oh je suis désolée pour vous, ça n’a pas du être une nouvelle facile à recevoir. L’absence de nécessité de une contraception est une maigre consolation je suppose.
J’espère que vous allez bien malgré tout et que le jour ou vous voudrez avoir des enfants vous y arriverez sans trop de difficultés.

le 15/09/2014 à 21h58 | Répondre

nana

Comme je t’envie!!! apres mon 2e enfant ( un bébé surprise! ) j’ai décidé de passer au cuivre car la pilule me donnais des nausées et des soirées pas très folichonne… au debut nickel, meme la pose a été indolore! et puis j’ai eu un soucis de santé qui m’a obligé a prendre des antibiotique et j’ai developpé une mycose vaginale… mycose qui est revenu sans cesse tout les mois pendant 1 an jusqu’a que, desespérée, j’enlève mon DIU ultime chose que je n’avais pas tenté pour me debarrasser de cette… chose très desagreable ( pour etre polie ) elle n’ai jamais revenue depuis….
mais le soucis c’est que la pilule et moi ca fais 2, je l’oublis regulierement ( bien que moins svt depuis bébé surprise!!! ), elle a tjs des effets sur ma libido et mon humeur et vraiment je n’en veux plus!!! les hormones c’est terminé!
alors je desespère car les preservatifs c’est pas vraiment ce qu’il y a de mieux mais bon….
du coup je pense serieusement a la ligature , mais elle n’a pas l’air facile d’acces ….

le 17/09/2014 à 16h14 | Répondre

Mam' Agrume

Bon, je n’ai pas lu tous les commentaires, du coup désolée si je répète des trucs qui ont déjà été dits.

1. Le DIU et les anti-inflammatoires, c’est une légende.
http://martinwinckler.com/spip.php?article590

2. Le cuivre est spermicide, par conséquent ce n’est pas le système immunitaire qui tue les spermatozoïdes, mais bel et bien le métal du DIU. L’action est double, car le dispositif (par sa forme) empêche aussi la nidation de l’embryon. D’ailleurs, le DIU peut être utilisé comme contraception d’urgence dans les 5 jours suivant le rapport à risque. Il est donc bel et bien efficace dès le 1er mois.
Lutine, si tu parles de moi je suis tombée enceinte avec un DIU cuivre (ou pas ? possible expulsion silencieuse, je ne saurai ça qu’à l’accouchement ou après à la radio) mais pas le mois suivant la pose (j’allaitais encore), plutôt 3 mois après donc la soit disant « réaction immunitaire » a eu le temps de se faire…

3. Le DIU cuivre n’a pas besoin d’être changé tous les 5 ans. Ce sont les DIU hormonaux qui le nécessitent. Actuellement en France les DIU au cuivre sont agréés pour être laissés en place 10 ans (12 aux USA).

4. Le DIU ne favorise pas les infections. Encore moins les provoque ! Le mot est très mal choisi dans l’article 😉
Ce qui favorise les infections, c’est de changer de partenaires souvent (puisqu’on multiplie les risques de partenaire infecté) et… la pose (potentielle entrée de micro-organismes à ce moment-là). Donc si infection causée par la pose du DIU c’est dans le 1er mois que ça va se faire, inutile de trop psychoter après.

5 Les chiffres ^^ Wikipédia tout simplement
http://fr.wikipedia.org/wiki/Efficacit%C3%A9_des_m%C3%A9thodes_contraceptives
Il y a moins d’échecs pour le DIU hormonal que pour la ligature des trompes, c’est dire.

Voilà, tout ce que j’ai dit de péremptoire dans mon commentaire sans citer mes sources peut être retrouvé sur le site de Martin Winckler (lien au début de mon com) qui est sérieux et cite ses sources, LUI ^^. C’est une mine d’informations pour tout ce qui est contraception, allez y jeter un coup d’oeil.

le 27/09/2014 à 23h58 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Oups, je pensais effectivement que c’était arrivé peu après la pose, sorry ! 😮

Merci pour toutes ces petites mises au point, qui seront bien utiles à toutes les – futures – porteuses de stérilet au cuivre ! 🙂

le 29/09/2014 à 09h52 | Répondre

Lila

Mam’agrume, merci de nous éclaircir tu as bien raison ce qu’on dit sur le DIU sont des préjugés. Par contre, le DIU cuivre doit bien se faire remplacer au bout de 5ans voire 4(pour les DIU tout petit) ce sont les SIU hormonaux qui durent 10ans. Aussi, il est préférable de ne pas l’oublier, ou d’oublier de le retirer une fois le délai dépassé car non seulement tu n’es plus protégée mais le plastique se décompose et risque de t’endommager l’uterus etc..

le 26/11/2014 à 21h58 | Répondre

Marina

Non le DIU hormonal ne dure pas 10 ans, tout simplement parce qu’il a un réservoir d’hormones. J’avais un mirena, 5 ans de durée de vie, et effectivement il fallait le changer, au bout de 4 ans et demi mes règles étaient redevenues mensuelles et d’une abondance normale alors qu’elles s’espacent voire disparaissent avec un mirena. La gyneco m’a confirmé que c’était le signe que la réserve d’hormones était vide et qu’il fallait le changer.

le 17/09/2016 à 15h26 | Répondre

blackhayate

Bonjour a toute,
J’ai lu avec plaisir vos commentaires. J’ai 25, jai toujours était sous pilule… Malheureusement, les œstrogènes me donne des migraine et la progestérone ma fait prendre plus de 8kg… La gynéco m’a donc conseillée le stérilet a base d’hormone, qui selon elle est plus faible en horones , donc pas d’effets secondaires mais plus sur qu’un sterilet en cuivre au niveau du risques de tomber enceinte…

Jai envie d’essayer, soit au hormones ou en cuivre… Mais j’ai vraiment peur d’avoir mal….

le 20/01/2015 à 15h04 | Répondre

Fleur-Joséphine

Merci pour ton témoignage et à toutes les personnes qui ont répondu, j’ai appris des choses!
Je trouve que ma libido a un peu baissé et je commence à soupçonner ma pilule (Leeloo). Le DIU ne me tente pas du tout et je pense pas que Monsieur serait d’accord non plus.
Nous n’avons aucun projet d’enfant, ou plutôt nous avons le projet de ne pas en avoir. Du coup, l’idée qui circule entre nous, ce serait la vasectomie… rien n’a été décidé ni entrepris pour le moment.

le 18/03/2015 à 14h53 | Répondre

Etoile

Je suis passée au DIU cuivre très récemment et j’ai eu pas mal de surprises.
Déjà, les bonnes:
– douleur très relative à la pose (après un accouchement ça passe en tout cas! la pince ne m’a pas fait si mal même si ça reste douloureux).
– aucune douleur les jours suivants

Par contre:
– fortes douleurs à ma supposée période d’ovulation
– saignements assez longs après la pose (une semaine)
– règles après 20 jours (au lieu de 35 habituellement mais je suis des fois irrégulière), durant 8 jours (au lieu de 3 habituels). Certes je le savais mais sur des cycles de 35j rallonger mes règles ne me dérangeait pas mais sur des cycles de 20j, saigner 10j… hum
– mon conjoint sent parfois encore les fils…
– et un épisode extrêmement désagréable: sur une période de saignements / règles + grippe soignée par anti-inflammatoires, j’ai développé deux ulcères très mal placés, affreusement douloureux, dont je n’ai jamais eu de diagnostic précis à part que ça serait des aphtes à cet endroit et l’évocation d’une malade très rare et incurable… Mes médecins (j’en ai vus plusieurs, gynécos dermato et généraliste) m’assurent que ça n’a rien à voir avec la pose, mais je penche pour une infection contractée à ce moment ou une allergie à l’anti inflammatoire. Cependant, la biopsie n’a rien pu confirmer….

Je trouve quand même que ça serait une drôle de coincidence d’avoir développé cette ulcération comme ça, sans cause apparente selon les médecins alors que le DIU venait de m’être posé et que j’avais pris cet anti inflammatoire ayant énormément d’effets secondaires. Bref, je ne saurai jamais, et je me donne 3 mois pour savoir si je garde ou non ce DIU au cuivre.

le 18/03/2015 à 16h52 | Répondre

Marina

Bonjour,

Je suis actuellement sous pilule, mais j’aime de moins en moins l’idée d’ingérer des hormones tous les jours, j’ai aussi de gros changements d’humeurs, je ne sais pas si c’est lié, et une baisse de libido. Je suis très intéressée par le DIU, cependant j’ai lu sur choisirsacontraception.fr qu’il ne peut pas être utilisé par les femmes étant atteintes d’une IST, j’ai appris il y a quelques mois que j’étais atteinte d’herpès, pensez-vous que je peux quand même envisager le DIU en cuivre?

le 16/04/2015 à 17h03 | Répondre

Mam' Agrume

D’après Martin Winckler, tant que le DIU n’est pas posé pendant une poussée, et que la pose respecte toutes les conditions d’hygiène, tu peux tout à fait envisager de t’en faire poser un !

le 17/04/2015 à 13h42 | Répondre

Marina

D’accord, merci pour votre réponse!

le 17/04/2015 à 16h42 | Répondre

Bienaime

Bonjour ,Merci à toutes pour ces informations, les discussions sur ce site permettent je pense de se faire une idée sur les différents dispositifs. Cependant, je souhaiterais savoir si une fois qu’on a eu un sterilet Mirena et qu’on doit le faire enlever (5 ans après) il est déconseillé de se faire poser un sterilet au cuivre? En effet j’ai eu beaucoup de problèmes de kystes aux ovaires, d’acnée et de mastoses pendant ces cinq ans. J’ai également des risques importants de cancer du sein d’après mes antécédents familiaux donc je pensais changer pour un cuivre mais j’ai peur de grossir dû au changement. .est ce possible? Je lis que c’est surtout le cas quand c’est l’inverse (sterilet cuivre vers sterilet hormonal) mais certins sites disent que les femmes ayant eu un sterilet aux hormones quicchangent pour un cuivre peuvent prendre du poids…je me marie dans un an et ne voudrais pas avoir a subir ça…merci d’avance.

le 20/09/2015 à 22h59 | Répondre

Yme

Bonjour,

Je suis dans le même cas que toi, mais je me suis fait poser le stérilet début août, et depuis j’ai de l’acné comme une ado de 15 ans ( alors que je n’ai pas eu d’acné étant ado).

Pensez vous que ça soit du au stérilet ?
est ce que je vais continuer à avoir cette peau toute moche ( qui me fait honte) le temps que mon corps se « régule » de lui même ?
Comment faire pour améliorer la chose ? Je n’ai plus envie de prendre d’hormones et c’est pas le moment d’avoir un bébé..

Merci d’avance pour les réponses

le 18/10/2015 à 13h13 | Répondre

pitch

bonjour Yme, je me permet de te répondre, moi aussi j’ai eu une grosse poussée d’acnée les mois qui ont suivi la pose. Ca fait 8 mois maintenant et je dirais que ca commence à se réguler doucement, mais j’ai toujours des poussées d’acné au moment de l’ovulation et de mes règles… j’utilise de l’huile essentielle tea tree sur les boutons et je trouve que ca marche plutot bien.

le 19/10/2015 à 10h15 | Répondre

Yme

Merci pour ta réponse pitch. 8 mois quand même :/ J’utilise aussi cette huile essentielle mais bon pour le moment ça empire…. La je viens de commander aussi du gel d’aloe vera et de l’huile essentielle d’algo zinc pour faire un mélange a appliquer sur la peau… Je verrais bien…

le 19/10/2015 à 10h23 | Répondre

Elisa

Je suis moi même sous pilule, j’ai commencé par Trinordiol, mais elle m’a donné énormément d’acné, ma dermatologue m’a donc prescrit Jasmine. Miracle, mes boutons sont tous partis, mais j’ai fréquemment des migraine (une dizaine par mois!), bouffées de chaleur, nausées la première semaine après la pause, perte de libido flagrante ect. N’en pouvant plus des hormones, j’ai décidé de me tourner vers le DIU en cuivre, mais la pose me fait vraiment peur !

le 18/12/2015 à 00h38 | Répondre

Cadahuma

Elisa, n’aies pas peur et fonce !
J’ai fait poser mon DIU au cuivre il y a 8 jours. J’appréhendais aussi beaucoup la pose mais finalement ça n’a pas été pire qu’un frottis (enfin… pour ma part déjà 2 enfants ce qui insensibilise sans doute l’utérus). J’ai eu qql douleurs dans les heures qui ont suivies mais avec le spasfon j’avais déjà oublié mon nouveau jouet au 3ème jour 😉
J’avais aussi souvent des migraines, j’espère qu’elles disparaîtront définitivement !
Pour ce qui est de la libido, elle est revenue très vite, pour le plus grand bonheur de Mr !
Et +++++ pour la cup menstruelle, j’adore !!! Je me réjouis d’avoir mes prochaines règles pour enfin la remettre. @+

le 12/01/2016 à 15h08 | Répondre

Elisa

Merci beaucoup, ça me rassure !!
Je devrais normalement me le faire poser le mois prochain! J’ai hâte de pouvoir me débarrassé définitivement de la pilule ^.^

le 12/01/2016 à 19h40 | Répondre

Christelle

Hello! Je suis presque convaincue de passer au stérilet en cuivre. Mais que ce passe-t-il quant à l’acné, car j’en ai beaucoup souffert? J’ai 30 ans et 15 ans de pillule, j’ai essayé d’arrêter plusieurs fois, mais rien à faire ,mon acné est toujours revenue (dernière tentative il y a 4 ans)… franchement à 30 ans avec un métier relativement public, je ne pourrais pas me le permettre 🙁 mais je ne supporte plus cette pillule et je commence à avoir peur des risque qu’elle comporte.

le 20/01/2016 à 09h40 | Répondre

Nadia

Bonjour Christelle, je réponds à ton message du 20/01/2016 :
Christelle
Hello! Je suis presque convaincue de passer au stérilet en cuivre. Mais que ce passe-t-il quant à l’acné, car j’en ai beaucoup souffert? J’ai 30 ans et 15 ans de pillule, j’ai essayé d’arrêter plusieurs fois, mais rien à faire ,mon acné est toujours revenue (dernière tentative il y a 4 ans)… franchement à 30 ans avec un métier relativement public, je ne pourrais pas me le permettre 🙁 mais je ne supporte plus cette pillule et je commence à avoir peur des risque qu’elle comporte.

Je suis exactement dans le même cas que toi : t’es tu lancée dans l’aventure du stérilet au cuivre? Qu’est-il arrivé à ton acné? Merci

le 05/04/2017 à 12h49 | Répondre

Carla

J’ai opter pour le sterilet en cuivre

le 20/01/2016 à 16h29 | Répondre

Boni

Bonjour voilà j’ai également un stérilet en cuivre et j’aimerais pas changer car je veux rién d’hormonal j’ai eu aussi ve fameux traitement pendant ma jeunesse !
Par contre j ai un problème j’ai parfois mal lors de mes câlins avec mon chéri je ressens parfois comme une gêne il m’arrive de saigner pour les saignements j’en avais parlé à mon gynécologue qui m’avait dit que c’était rién mais
Je trouve ça récurrent et désagréable ! Êt le plus gros de mes problèmes ce qui me pousse a vous écrire c’est ma perte de libido. Sur le moment j’aime toujours mais je ne ressens pas d’envie particulière monsieur commence à se plaindre ce que je comprend je ne lui saute jamais dessus je commence à paniqué un peu pour mon couple!

le 04/02/2016 à 08h51 | Répondre

Dede

Pour la libido idem…. Plus du tout de libido alors que je l’aime toujours autant donc ça me dérange beaucoup et lui aussi…. Si quelqu’un a des solutions je suis preneuse…. Ça ne m’était jamais arrivé…. Ça a commencé quand j’étais encore sous pilule alors j’ai pensé qu’avec le passage au stérilet ça changerait et non toujours pareil. Je l’ai depuis le mois d’août….

le 04/02/2016 à 12h13 | Répondre

Milena

Bonjour, je suis dans cette démarche aussi, arrêt de pilule pour passer au stérilet mais plus de règles depuis l’arrêt de ma pilule !!!!
soit 2 mois et demis…
Est ce courant ?

le 12/02/2016 à 23h25 | Répondre

julie

Bonjour,
J’ai également opté pour un stérilet en cuivre depuis peu après plus de 10 ans de pilule. La pose s’est très bien passé mais depuis j’ai constamment (tous les jours) des pertes blanches, parfois jaunes gluantes. C’est très désagréable ! Et j’avoue que ça me bloque pour les calins avec mon copain. ma gynéco m’a dit que c’était normal, mais c’est relativement gênant quand même! est-ce vraiment normal ?

le 25/03/2016 à 11h57 | Répondre

Johanna

Salut tous le monde!
Merci pour ton article super intéressant et qui m’a aidé à passer le pas. La pose s’est super bien passé, j’ai eu un peu mal mais ça va et j’ai eu quelques douleurs tout à fait supportable. Ça ne fais que 2j que je l’ai posé et quand je lis les commentaires je crains d’avoir une relation sexuelle de peur que mon partenaire sente les fils. . . j’ai peur qu’il ai mal. Malgré que la gynéco m’a dit quil n’y avait aucun risque et qu’elle a avait bien coupé mais j’ai quand même une angoisse. Certaine d’entre vous n’ont pas eu le pb des fils ?
Merci !

le 28/04/2016 à 13h37 | Répondre

Mymy

Bonjour à toutes,
Je lis que vous êtes nombreuses à être passées au stérilet au cuivre, c’est aussi mon cas depuis 4 mois. Chaque fois, mes règles sont plus longues, plus abondantes et les douleurs plus fortes (l’Antadys ne fait plus effet). J’ai aussi l’impression d’être de plus en plus à fleur de peau, alors que le stérilet en cuivre n’est pas sensé provoquer de sautes d’humeur ! Vraiment je n’en peux plus.
Les posts précédents racontent plutôt une amélioration progressive, est-ce que certaines ont comme moi vécue l’inverse? Je regretterai de devoir retirer le stérilet, mais à ce train là, je ne vais pas tenir longtemps.

le 30/04/2016 à 16h44 | Répondre

Eve

Bonjour,
Ravie d’avoir lu ton article, je pense me jeter à l’eau également, tout comme je l’avais fais pour la « cup » 🙂 reste à savoir si mon gynéco suivra…
Je pense demander un anesthésique voir un décontractant utérin pour la pose car j’ai trop peur… Question, d’abandonner ta pilule au profit du stérilet, qu’en est-il devenu de ton acné ? Est-elle revenue ? Comme à l’adolescence ? 🙁

le 13/05/2016 à 08h28 | Répondre

Mimi

Bonjour,

J ai deux enfants. Je prends la pilule depuis 10 ans. J ai 35 ans.
J ai arrêté la pilule en novembre. Et j ai posé un sterilet en cuivre.
Depuis j ai des douleurs dans le bas du ventre non-stop. J ai mal tout le temps.
On a vérifié il est bien posé !
Sans parler de l acné et règles très abondantes tous les 15 jours.

Suis je la seule ? Est ce normal?
J en peux plus.

Merci de votre aide

le 17/07/2016 à 23h35 | Répondre

Souma

Bonjour à toutes, Je te remercie pour ce sujet important, et pour les commentaires aussi, j’ai appri bcp de choses.
moi aussi marre des hormones et je veux bien changer vers le DIU le plus tot possible, mais le pb est que je suis anémique, meme si je suis le traitement ça regle pas definitivement. pensez vous que je peux le mettre surtt que tt le monde parles des regles abondantes et de longue durée??

le 31/08/2016 à 16h57 | Répondre

Camille

Bonjour
Ton article est très intéressant . Je me retrouve dans beaucoup de chose. Je passe au DIU prochainement
Mon gynécologue m’a fait une écho, la distance inter ostial est de maxi 19cm. Il me prescrit Mona Lisa CU375 modèle SL et beaucoup d’antalgiques post application . Ton article et les commentaires me rassure. Je pense continuer ma pilule 1 ou 2 mois après ma pose . Tellement la phobie de tomber enceinte .. Es ce un bon choix ?
Je dois bientôt changer de coupe et je souhaiterai connaître la marque de ta coupe . Merci d’avance

le 14/09/2016 à 18h50 | Répondre

Dede3309

Coucou. Ça ne sert à rien de prendre la pilule en même temps car le stérilet est aussi efficace que la pilule (99%)

le 17/09/2016 à 10h03 | Répondre

Marina

J’ai pris la pilule pendant 15 ans (Hermonet puis Varnoline) et après mon 2ème enfant la gynéco m’a convaincue de passer au DIU hormonal, Mirena. Je l’ai gardé 5 ans : ma libido a fait un bond considérable, j’avais le confort de règles rares et peu gênantes, mais beaucoup d’acné et de poils plus vigoureux. Au bout des 5 ans, j’ai pensé au DIU cuivre, et j’ai décidé de faire une pause et de laisser mon corps respirer pour savoir comment je vivais sans hormone. Pendant 10 mois, c’est mon mari qui s’est mis au préservatif. Et j’ai redécouvert mon corps : cycles naturels, je connais exactement mes périodes d’ovulation avec les modifications physiologiques, j’ai une belle peau, je me sens… bio ! j’ai mis ce temps à profit pour apprivoiser la coupe menstruelle. Je ne suis pas assez rigoureuse pour passer à la méthode Billings (observation du col et de la glaire pour déterminer les périodes fécondes) donc j’ai opté pour le DIU cuivre, que j’ai maintenant depuis 15 jours (NovaT380). On verra ce que donnent les 1ères règles mais ma gyneco m’a prévenu qu’elles seraient « niagaresques », et après au fil des mois çà se régule. Je crains surtout l’anémie, pour l’abondance je sais maintenant utiliser la coupe !
Pour rien au monde je ne retoucherai aux hormones ; si le DIU cuivre est un échec on reviendra aux préservatifs, et après mes 40 ans ligature des trompes. Les hormones ne m’ont apporté que des problèmes, j’ai vraiment l’impression d’avoir empoisonné mon corps.
Pour la pose, j’ai douillé avec le mirena, petit malaise vagal au moment du passage du col, mais c’est passé vite. Pour le cuivre, j’ai eu beaucoup moins mal à la pose (il est beaucoup plus petit que l’hormonal), mais pendant plusieurs heures après des contractions douloureuses. Bon, Spasfon, bouillotte sur le ventre et repos, et çà passe.
Pour la coupe le site Easycup est bien fait, un questionnaire permet de déterminer la plus adaptée. Par contre j’ai un effet indésirable, la mienne est une Lunacopine, assez rigide, du coup çà fait une compression et si je la garde plus d’une journée… grosse crise hémorroïdaire assurée ! donc je la réserve aux jours de flux très abondants et quand je n’ai pas un accès facile aux toilettes.
Ma gynéco m’a rassuré sur la compatibilité coupe-DIU (on lit de tout sur le net). Elle m’a dit que c’est l’idéal avec un DIU, et elle est convaincue que d’ici 10 ans elle sera vendue partout en supermarché !

le 17/09/2016 à 15h19 | Répondre

Clochettes

Bonjour,

Je me permets de réagir même si cet article a été publié il y a deux ans, car je vois des commentaires encore récents. C’est dire si le sujet est intéressant 🙂 !

Après 12 ans de pilule, je l’arrête pour avoir mon premier enfant. Après l’accouchement, je décide de ne pas la reprendre, me sentant plus « normale » sans ces hormones. Je soupçonnais d’ailleurs cette pilule de baisser ma libido drastiquement et je ne m’étais pas trompée. De plus, nous voulions un 2e enfant rapproché, donc pas envie de me coltiner la pilule et le stérilet me faisait peur.

L’année que j’ai passée sans contraception hormonale (uniquement préservatif) était top. Libido normale, cycles réguliers, flux normal, etc. Nous avons eu notre deuxième enfant et là, même dilemme, quelle contraception choisir ?
Je me suis laissée tenter par le MIRENA, après avoir hésité pour celui au cuivre. Moi qui ne voulais pas d’hormones, l’idée d’avoir un flux menstruel peu abondant m’a séduite. Oui, mais voilà, je me suis fait poser mon ami MIRENA depuis 3 semaines et je ne me reconnais plus.
– Perte totale de libido
– Nausées
– Perte d’appétit
– Déprime, pleurs sans raison
– Sautes d’humeurs
– Saignements depuis la pose et de plus en plus abondants
Bref, on est loin de l’état de grâce attendu ! 😉 J’ai appelé ma gygy préférée ce matin, elle doit me rappeler aujourd’hui ou demain. Je veux en parler avec elle mais j’ai peu de doute sur le fait que je cumule plusieurs effets indésirables (connus par ailleurs) liés à la pose du MIRENA.
Tout ça pour en arriver à ma petite question : quels sont les effets indésirables liés au DIU au cuivre ? J’ai beau chercher sur le net, je tombe sur des articles qui mélangent MIRENA et cuivre. Y a-t-il parmi vous des personnes qui sont passé d’un hormonal au cuivre et qui peuvent potentiellement témoigner d’une amélioration de ce type d’effets indésirables ?
La secrétaire de ma gynéco n’avait pas du tout l’air surprise, j’ai même eu l’impression que c’était plutôt courant. Sauf que moi, la dépression et la perte de libido, je n’en veux pas hein :). La vie de couple, ça s’entretient, mais sans libido (et vraiment 0 de chez 0…) je vois surtout les problèmes arriver.

Un grand merci pour cet article et pour vos réponses !

le 28/09/2016 à 12h14 | Répondre

Rouault

Je souhaiterais passer au Stérilet cuivre mais j’ai toujours été sujette à l’acné que j’ai soigné grâce à la pilule. Est-il possible que mon acné revienne si je pose un stérilet cuivre ?

Merci 🙂

le 20/09/2016 à 22h31 | Répondre

Kelly

Un article où je me reconnais totalement ! Je prends la pillule depuis l’âge de 15 ou 16ans à cause de mon acné sévère arf ! Je suis passée par tout les types de traitement et j’ai changé 4 fois de pillule la dernière à été celle de trop car après avoir fait exactement le même traitement pour l’acné que toi (et avoir douillé ma race hum hum) mon médecin généraliste à voulu me changer car j’en avais une de 3eme génération pour me mettre sous micro val une catastrophe du coup j’ai eu de nouvelles poussées d’acné et plus de règles du tout ! Étant donné que j’ai toujours eu des problèmes hormonaux, je n avais que 2 solutions niveau contraception : pillule ou stérilet en cuivre! J’ai choisi le stérilet en cuivre ayant marre des pillules et voire si en refaisant le traitement pour l’acné ça allait enfin partir j’ai bientôt 24ans et toujours la tête d’une adore chouette ! Bref la gynéco ne m’a pas dit les effets du stérilet ni rien et je ne savais pas quoi poser comme question et sur internet c’est flou ! Et ce n’est qu une fois les jambes écartées en mode hello qu’elle me demane si elle m’a dit de la sensation que j’aurai pendant la pose du stérilet et non elle ne l’a pas fait. Du coup, elle m’a dit que ce serait comme les crampes des règles, juste inconfortable ! Et bien j’ai jamais ressenti ça pendant mes règles j’avais tellement mal que j ai eu beaucoup de mal à conduire j avais des frissons de malade la peau en sueur en boule sur le lit j’ai pris 2 spasfon dans la journée et j’avoue des antalgiques pour mes migraines car punaise c’était terrible j’arrivais même pas à dormir histoire de passer le temps !! Ce n est que le surlendemain que ça a été mieux même si ça me lançait de temps en temps ! Elle m’a expliqué en faite que comme je n ai jamais eu d enfant mon utérus a essayé de expulser le stérilet et même elle pendant la pose elle a du faire 2 tentatives. Et ce n’est qu apres qu elle me dit que normalement elle demande à ses patientes de prendre des antidouleurs avant la pause et qu’elle a oublié de me prévenir ! Chouette ! M enfin 1 semaine que je l’ai et je me pose énormément de questions car j’ai bien remarqué que niveau libido même avec la dernière pillule j’avais tout le temps envie de mon côté et c’est vrai que du coup je me dis que c’est vraiment lié et yen a qui est super content en tout cas !

le 07/10/2016 à 16h51 | Répondre

Celine

Merci pour ce témoignage qui va beaucoup m’aider en pleine période de questionnements. J’avais de gros doutes sur le sterilet mais après cette lecture, je suis un peu rassuré. Encore merci !

le 25/10/2016 à 17h00 | Répondre

Emy

Bonjour. Article très intéressant dans lequel bcp de femmes peuvent s’y retrouver. Après discussion avec ma sage femme ( pénurie de gynéco) , j’ai sauté le pas . Il m’a fallu 15 ans pour réaliser que les hormones étaient pas mon truc . À noter que dans ces 15 ans il y a eu 2 à 3 ans sans pilule et quand j’y repense c’était le top : pas de prise de poids et libido au top . Reprise d’une contraception il y a 4 ans (anneau) : prise de poid , perte de libido , humeur jouant au yoyo .
J’ai un DIU au cuivre depuis qlq jours . La pose n’est pas agréable et qlq douleurs dans la journée largement supportable . Pas de saignements abondants ( pose le dernier jours de mes règles ) . Bref c’est positif pour le moment .
Merci pour cet article qui a su me faire poser les bonnes questions au bon moment!!!!

le 24/01/2017 à 11h45 | Répondre

Laura

Salut! 🙂

Ton article est juste au top!! Merci !

Alors ça fait depuis 4 ans que je suis sous pilule. Au départ ma première pilule à été principalement pour mon acné. Puis je me suis rendue compte qu’elle était devenue trop forte pour moi et que j’avais des effets secondaires. Depuis 1 mois je suis avev une nouvelle la deso 20.
Mais je remarque depuis quelques mois une grosse baisse de libido qui me dérange à moi et à mon copain.
Depuis quelques mois je me lance dans le bio, les méthodes naturelles etc. Et j’ai entendu parlee du sterilet en cuivre et jai pis rdv avec mon gynécologue pour avoir son avis. Car après avoir lu plusieurs article au sujet de la pilule je ne veux plus prendre d’hormone !!

Mais j’ai une petite question, toi qui avait bcp d’acné ( comme moi ) je voulais savoir si une fois que tu as commencé le DUI si ton acné est ré apparu ? Car grâce à la pilule j’en étais tranquil pour mon plus grand bonheur et je ne veux pas que cela recommence…

Bisous 🙂

le 12/04/2017 à 17h32 | Répondre

Léa

Bonjour !
Merci pour ce super article, j’ai exactement le même profil que toi ! À l’année près j’ai pris aussi du roaccutane, et ca fait 6 ans que je prends la pilule mais j’en ai marre.. je voudrais passer au stérilet mais je voulais juste savoir ce qu’il en a été de ton acné après la pilule ? Est ce que c’est revenu ? Revenu Puis reparti ?
Je sais que le poste date mais si tu réponds ça serait génial Parce que j’ai rarement entendu un profil aussi similaire au mien et ca me rassurerait…
merci beaucoup !

le 18/04/2017 à 09h57 | Répondre

Géraldine

Bonjour ! Je ne sais pas si tu me répondras car ton article a déjà quelques années mais j’ai une petite question à te poser !

En effet, je me suis beaucoup retrouvée dans le début de ton article : acné adolescente, libido problématique, passage au bio, etc. J’envisage donc de changer ma contraception (après 6 ans de pilule). Ma question est : as-tu vu des changements sur ta peau lors du passage au DIU ? (poussée d’acné, peau grasse, etc ?)

Merci d’avance pour ta réponse 🙂

le 30/04/2017 à 16h14 | Répondre

sterilet en cuivre (voir son site)

Pour moi le sterilet en cuivre a ete la revolution. Pas moyen de penser a la pilule ( je pouvais l’oublier pendant une semaine sans m’en rendre compte…. :-/ ) l’implant m’avait fait prendre 10kg en moins de 5 mois… Il ne me restait pas 50 solutions j’ai donc opte pour le sterilet en cuivre et je ne suis vraiment pas decue ! Pas de douleur particuliere a la pose juste un mal de ventre plutot correct pendant 3 jours suivant la pose. Et alors des regles super regulieres chose que je n’ai jamais eu a cause de mes ratages de pilules… C’est vraiment l’ideal de mon point de vue car plus besoin de se souvenir de quoi que ce soit et en plus plus d’hormones qui nous font grossir sans qu’on ai rien demande. Voila tout jespere t’avoir un peu eclairée

le 01/05/2017 à 00h51 | Répondre

Angélique

Bonjour,
Personnellement j’avais le même problème de libido que toi avec la pilule, ça faisait 4 ans que je la prenais. J’ai mis le stérilet sans hormones il y a une quinzaine de jours et je m’inquiétais un peu que mon problème ne s’arrange toujours pas, ça me rassure donc que tu dises que ton désir soit revenu un ou 2 mois après! Pour ma part, je l’ai fait poser par une sage femme qui m’avait prescrit de l’homeopathie pour détendre l’utérus et franchement ça m’a fait un petit peu mal sur le coup et quelques contractions le soir mais sans plus, le lendemain je ne sentais presque plus rien, pourtant je n’ai jamais eu d’enfants.
Bonne journée à tous

le 30/12/2017 à 09h08 | Répondre

Mélanie

Bonjour !

Merci pour ton article, j’ai enfin l’impression d’etre comprise.

J’ai commencé à prendre la pilule (Leeloo) à 18 ans, en même temps que mes premiers rapports.
Rapidement j’ai eu des sécheresses vaginales ( que je prenais pour des mycoses ) etc en pensant que cela venait de mon partenaire ou autre mais je ne soupçonnais pas la pilule.
Pendant 5 ans, j’étais fatiguée, de plus en plus à fleur de peau.
Depuis 1 an, j’ai un libido au plus bas niveau et des maux de tête récurrents. J’ai d’abord envisagé le stress du travail ou les responsabilités, la prise d’independance Comme causes..
en faisant des recherches, j’ai même appris que cette pilule pouvait provoquer des sécheresses oculaires qui me faisaient supporter mes lentilles de moins en moins..
Au final j’ai décidé sur les conseils de ma gynécologue d’arreter Ma pilule pour passer au DIU au cuivre.
La pose a été douloureuse en effet quelques heures encore après j’ai mal mais c’est supportable .. surtout que c’est pour 5 ans ! J’ai 24 ans et je pense que quand je le retirerai ce sera pour avoir un enfant..

Est ce que vous avez retrouvé votre libido rapidement après avoir arrêté les hormones ?

Merci !

le 11/02/2018 à 15h52 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?