Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

A la une

Première rencontre

Et leurs yeux se rencontrèrent…

Qu’est-ce qui est le plus improbable ? Le rencontrer dans une église pour la confirmation de la sœur d’une amie Couchsurfing, et tomber tellement sous le charme que ma peur des garçons s’est envolée et que je me retrouve à m’inviter à une soirée où j’ai cru comprendre qu’il serait ? À cette soirée, prétendre louper le dernier bus pour rester avec lui la nuit ?

Heureusement, la vie a souvent bien plus d’imagination que nous !

Recherche de maison

À la recherche de notre première maison

Ça y est, on s’est décidés, nous voici à la recherche de notre premier chez-nous vraiment à nous ! Tout se goupille en faveur d’un achat immobilier : l’actuel appart en location déjà trop petit pour nous trois (et bien trop petit pour envisager de passer à quatre), des taux d’emprunt relativement bas, et enfin, une envie de changer d’air pour se rapprocher de la ville la plus proche (Mulhouse).

Une fois notre objectif d’épargne atteint, on s’est vraiment attelés à définir nos critères de recherche, ceux pour lesquels aucun compromis ne serait possible, et ceux pour lesquels on pourrait aviser selon le contexte.

Travailler pour une association

Travailler pour une association

Il m’est toujours très difficile d’expliquer mon travail à mes proches ou aux gens que je rencontre, et le plus souvent, je le résume à : « je travaille pour une association ». Si les gens veulent en savoir plus, je me fais un plaisir de leur expliquer, mais s’ils veulent vraiment comprendre, il faut bien qu’ils aient quinze minutes devant eux !

Si tu es dentiste, enseignant, ou cuisinier, la plupart des gens ont une idée de ce à quoi ressemblent tes journées. Alors que travailler dans une association, ça attise un certain nombre de fantasmes et de clichés !

Arrêter la cigarette

Je me soigne, j’arrête la pilule et la cigarette pour me lancer dans de nouveaux projets !

Dans un article pour Dans Ma Tribu, j’évoquais mon envie de me lancer dans un projet bébé. La vie a fait que ça a été repoussé : professionnellement et au niveau santé, tout a été compliqué, depuis cet été jusqu’à maintenant.

Du coup, j’ai commencé cette année 2016 avec une folle envie de retrouver mon corps. Tu sais, celui caché derrière la nicotine et les hormones. J’ai donc décidé d’arrêter les deux… sans pour autant vouloir un bébé rapidement. Pourquoi ?

Mugcake facile cuit

Le mugcake : rapide et simple !

Voilà, ce soir, tu n’as pas eu le temps (ou pas le courage) de faire des courses en rentrant du travail, et il ne reste pas grand-chose dans le frigo… Tu te dis qu’avec un potage et les restes d’hier, ça devrait aller… Mais à la fin du repas, tu dois te rendre à l’évidence : ta tablée crie famine !

C’est le moment idéal pour sortir ta botte secrète : le mugcake !

Mon année d’études en Nouvelle-Zélande

Depuis le temps que j’y fais allusion dans mes chroniques et mes commentaires, il fallait que je te parle de mon année d’études en Nouvelle-Zélande, qui s’est déroulée en… 2006, il y a littéralement dix ans, tout pile !

Depuis les années 2000, avec la popularité des échanges Erasmus, aller faire un semestre ou un an d’études à l’étranger est très courant dans pas mal de filières universitaires. Et quand, comme moi, on fait un cursus de langues, c’est un passage quasi obligé, une évidence.

Cuisine moderne

Changer sa cuisine : savoir ce que l’on veut

Ayééééé ! Nous sommes propriétaires. Nous jubilons, nous avons trouvé notre petit nid d’amour ! La maison est fonctionnelle en tout point, aucuns travaux urgents ne sont à prévoir.

Cependant, nous sommes d’accord sur un point : la cuisine, bien que très fonctionnelle, n’est pas DU TOUT à notre goût (coucou la faïence rose…). Ce sera donc la première pièce à revoir. Tu te doutes bien que ça n’a pas été sans anicroches pour les novices en travaux que nous étions.

Difficultés orthographe

Être nul en orthographe n’est pas une fatalité

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet glamour, j’ai nommé l’orthographe, wouhou ! Non, non, ne pars pas en courant, s’il te plaît, j’ai pour ambition de t’aider, oui, oui. Et d’essayer de le faire sans trop te prendre la tête…

(Et si tu as une orthographe parfaite, genre championne des Dicos d’or, et que tu es même grammaire-nazi, reste et lis cet article quand même, il t’aidera peut-être à comprendre pourquoi il ne faut pas traumatiser ton prochain qui a mis un s à « ils se sont succédé »…)

Contrôler son poids

Je n’arrive pas à grossir

Contrôler son poids, voilà un diktat social qui nous poursuit partout. Rester mince, maigrir, retrouver sa ligne d’avant la grossesse… Ça nous agace, cette rengaine qu’on voit dans tous les magazines, mais au fond, il est difficile de s’en affranchir, n’est-ce pas ?

Je voudrais te raconter une petite histoire qui m’est arrivée il y a trois ans. Une histoire qui m’a fait prendre beaucoup, beaucoup de recul sur ces histoires de poids.

Devenir végétarien

J’ai décidé de devenir (presque) végétarienne : ma démarche !

Je considère que l’homme est omnivore, je ne suis pas « anti-viande ». Mais je n’en peux plus de la façon dont nous traitons les animaux : dans le but de nous nourrir, nous nous autorisons pas mal d’exactions, et je ne trouve pas ça normal. À mon échelle, je ne peux pas faire grand-chose pour aider ces pauvres bêtes. Mais je peux décider, en revanche, de ne plus subir ça dans mon assiette. De devenir actrice de ce que je mange.

J’ai donc décidé de devenir « presque végétarienne ».